Manifestation: moins de la moitié des services assurés au TEC Liège-Verviers

Manifestation: seuls 40% des services assurés au TEC Liège-Verviers
Manifestation: seuls 40% des services assurés au TEC Liège-Verviers - © MICHEL KRAKOWSKI - BELGA

La circulation est perturbée sur le réseau TEC en raison de la quatrième manifestation nationale inter-professionnelle depuis l'arrivée aux affaires de la Suédoise, il y a près de deux ans. Environ 41% des services du TEC Liège-Verviers sont assurés.

Situation variable d'un dépôt à l'autre

Un bus sur deux sort du dépôt principal de Robermont. La situation évolue au fil des heures dans les autres dépôts. Le TEC fait des mises à jour régulières sur son site.

Les trains, en revanche, roulent tout à fait normalement. Aux Guillemins, la SNCB a même prévu deux convois spéciaux pour acheminer les manifestants. Une douzaine de cars ont par ailleurs été affrétés, au départ du zoning des Hauts-Sarts, d'Ougrée et Sclessin notamment.

Dans le reste des services publics et entreprises

Chez bpost par exemple, on s'attend à ce que 20% des facteurs n'effectuent pas leur tournée. Dans l'administration, à Liège, seules trois mairies de quartiers seront accessibles: celles de Bressoux, Rocourt et Sainte-Marguerite.

Dans les écoles, de l'aveu d'un responsable syndical, la mobilisation est moins forte que lors des actions précédentes. Des garderies sont évidemment prévues. Dans l'industrie lourde comme la sidérurgie, des lignes de productions et des ateliers seront à l'arrêt, mais on sera loin de la paralysie. Il sera également possible de faire ses courses, les grands magasins seront ouverts.

Enfin au rayon poubelles et encombrants, les collectes seront effectuées normalement, par contre, les grilles de certains recyparcs resteront cadenassées.

Plusieurs dizaines de milliers de manifestants sont attendus jeudi dans les rues de Bruxelles, à l'appel du front commun syndical, qui entend une nouvelle fois protester contre les mesures prises et envisagées par le gouvernement de Charles Michel.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK