Manifestation anti-Francken: la bourgmestre de Verviers épinglée dans un rapport du Ministère de l'Intérieur

La bourgmestre de Verviers, Muriel Targnion.
La bourgmestre de Verviers, Muriel Targnion. - © RTBF

Muriel Targnion, la bourgmestre de Verviers, est épinglée dans un rapport du Ministère de l'Intérieur. Sa présence lors de la manifestation contre Théo Francken avait suscité de nombreux commentaires. Comme le relatent nos confrères de Sudpresse, le Ministre de l’intérieur n'a pas apprécié l'attitude de la bourgmestre.

Pieter De Crem avait d'ailleurs demandé une enquête à l'inspection générale de la police sur la manière dont Muriel Targnion avait exercé ce soir-là l'autorité administrative.

Trois points problématiques

Le ministre vient de recevoir ce rapport. Le document souligne trois points problématiques. D'abord, le manque de préparation: le risque de la manif anti-Francken n'a pas été suffisamment analysé. Ensuite, le manque de neutralité de la bourgmestre. Enfin, la bourgmestre était inaccessible par téléphone pendant la manifestation.

Pour l'Inspection Générale, quand Muriel Targnion a participé à la manifestation, elle a rendu le travail de la police plus difficile. Son rapport sera transmis à la ministre De Bue. Elle a le pouvoir de sanctionner Muriel Targnion.

Rien n'a été bâclé

De son côté, le commissaire Pâque de la police de Verviers tient à nuancer: "Le rapport amène des nuances. Le rapport précise bien que les analyses de risques, l'ordre d'opération, tout avait été rédigé. Le rapport indique que les modèles préconisés n'ont pas été réalisés à la lettre par rapport aux directives, tout simplement parce que la manière de rédiger telle que nous l'avions faite est une manière de rédiger beaucoup plus simple pour nous, mais rien n'a été bâclé. On nous reproche d'avoir peut-être attendu trop longtemps, mais il faut savoir que l'événement était relativement incertain sur Verviers".

Selon le commissaire, la bourgmestre n'était pas difficilement accessible ce soir-là. Il a d'ailleurs su la joindre par téléphone. Et il ne se sent pas mis en cause dans l'exercice de sont métier par ce rapport de l'inspection générale. "Je prends le fait qu'il y a des choses à améliorer" conclut-il.

La bourgmestre de Verviers Muriel Targnion à propos de la conférence de Theo Francken (JT 19/02/2019 )

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK