Lierneux: la commune rurale cherche des médecins généralistes

Province de Liège: commune rurale cherche médecin généraliste
4 images
Province de Liège: commune rurale cherche médecin généraliste - © Tous droits réservés

A Lierneux, la commune a obtenu un subside de 200 000 euros de la Région wallonne pour aménager 4 cabinets médicaux et un logement. Le but : attirer de jeunes médecins généralistes pour qu'ils s'installent à la campagne. La commune s'engage à proposer un loyer modéré au candidat. Dans une moindre mesure, les communes de Malmedy et Amay ont reçu ensemble 37 000 euros de la région wallonne pour eux aussi, attirer des médecins ruraux.

C'est dans une ancienne banque que le bourgmestre de Lierneux, Fabrice Léonard, a décidé d'aménager des bureaux médicaux avec un logement. "Il y a un peu plus de 10 ans, nous avions encore 6 médecins. La population a augmenté, nous sommes 3 600 citoyens. Maintenant, ils sont réduits à 3, plus une aide ponctuelle" déplore le bourgmestre.

Cette commune des Ardennes liégeoises n'est pas la seule de la région à redouter une pénurie de médecins. A Trois-Ponts comme à Stoumont, certains habitants la ressentent aussi : "Tous les médecins sont en train d’abandonner les petits villages. C’est très difficile d’en avoir ici. On essaye de ne pas être trop malade. Mais si c’est vraiment compliqué, on va à l’hôpital."

A Trois-Ponts, le docteur Alberto Parada est vice-président de l'association des médecins généralistes de l'Est. Il salue l'initiative de la commune voisine : "C’est un début de réponse. Si nous comparons la commune de Trois-Pont et notre rôle de garde qui sont contigus à Lierneux, nous avons 5 pensionnés sur les 2 dernières années. A part la maison de santé, il n’y a aucune initiative des autorités communales ou des pouvoirs."

Le bourgmestre de Trois-Ponts le reconnait, il faudra que la commune prenne des initiatives d'ici 2 à 3 ans pour remplacer les départs de médecins à la retraite.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK