Liège: Willy Demeyer réagit à l'attaque au cocktail Molotov de son domicile

Willy Demeyer a participé ce lundi au petit déjeuner des bourgmestres
Willy Demeyer a participé ce lundi au petit déjeuner des bourgmestres - © RTBF

Dans la nuit de samedi à dimanche, un cocktail Molotov a été lancé sur la maison du Bourgmestre de Liège, Willy Demeyer. L'engin a traversé une fenêtre et a provoqué un début d'incendie. Le Bourgmestre de Liège était absent au moment de cette attaque. Il était de sortie à l'opéra.

Willy Demeyer a participé ce matin au petit déjeuner des bourgmestres organisé dans les locaux de la RTBF à Médiarives à Liège. "C'est évidemment traumatisant.", nous a-t-il confié, "Le cocktail a abouti dans la maison, ce qui fait que nous sommes là face à un fait qui est qualifié de crime dans le code pénal. J'ai déposé plainte et j'attends les suites de l'enquête. Quand on est bourgmestre d'une ville comme Liège, on est amené à poser beaucoup de décisions, à prendre beaucoup de responsabilités, il faudra voir les décisions que j'ai pu prendre dans les dernières semaines pour peut-être faire un lien entre ce qui est arrivé et la décision prise."

Willy Demeyer ne peut momentanément plus séjourner à son domicile. "On m'a indiqué qu'il fallait d'abord assainir l'atmosphère et nettoyer l'ensemble, qui est toxique."

Après cette attaque le Bourgmestre de Liège va-t-il être placé sous protection ? "Oui, et je l'étais déjà.", répond-il. Il est en effet sous protection depuis trois ans suite aux attentats qui ont touché la Belgique. Par ailleurs, après qu'il ait récemment reçu des lettres de menaces, sa maison avait aussi été temporairement placée sous surveillance. 

Ce lundi, le Parquet de Liège a décidé de confier l'enquête à la Police Judiciaire Fédérale et non à la police locale. Une décision prise par souci de neutralité, le Bourgmestre de Liège étant aussi le Président de la zone de police de Liège.           

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK