Liège : VEGA souhaite que Nethys devienne un levier de la transition écologique

Liège : VEGA souhaite que Nethys devienne un outil de transition écologique
Liège : VEGA souhaite que Nethys devienne un outil de transition écologique - © Tous droits réservés

Quel avenir pour Nethys ? La Coopérative politique VEGA, représentée au Conseil communal de Liège, mais pas au sein d’Enodia, entend néanmoins apporter sa contribution au débat.

Pour VEGA, il est souhaitable que les communes liégeoises puissent continuer à disposer de cet outil économique et que Nethys soit dotée d’un statut réorganisant ses missions autour d’une finalité : la transition écologique.

Ces missions, François Schreuer, conseiller communal VEGA de la Ville de Liège, les détaille : "D’abord l’énergie, bien sûr. La production d’énergie verte, mais également la question du stockage d’énergie, notamment. Un deuxième enjeu, c’est celui du foncier : maîtriser de façon beaucoup plus systématique la propriété des terrains sur lesquels on organise le redéploiement économique liégeois. Un autre enjeu, c’est toute la dimension du traitement et du transfert des données qui sont aujourd’hui le nerf du développement économique à l’échelle mondiale. Nous pensons qu’avec VOO et avec un certain nombre d’autres outils, il y a véritablement un potentiel de création d’un grand outil numérique très utile dans cette perspective de transition. Il y a également la question des transports. Nous pensons que Nethys pourrait mettre sa force de frappe au service d’un nouveau projet de mobilité pour l’agglomération de Liège, notamment dans le secteur ferroviaire et dans le secteur de la micromobilité. Puis enfin, il y a la dimension financière. Nous disposons notamment avec Intégrale d’un outil ayant une force de frappe assez importante. Nous voulons que cet outil puisse être préservé pour être mis au service, dans ses investissements, des différents enjeux dont je parle ici.".

Comment financer ces missions ? "La première chose, c’est de maintenir un certain nombre d’outils.", répond François Schreuer,"Par exemple, Intégrale possède à terme une capacité de financement. Mais il est évident que, dans le court terme en tout cas, un financement supplémentaire est nécessaire. Il va falloir réinvestir dans Nethys, recapitaliser Nethys. De ce point de vue, nous plaidons pour l’arrêt du versement des dividendes aux communes, parce que nous ne pensons pas qu’il est sain que des communes soient financées par des dividendes venant d’une activité industrielle. Le bénéfice de l’activité industrielle doit être plus indirect, au travers notamment d’un tarif préférentiel de l’énergie, au travers de l’utilité que peut représenter un certain nombre d’outils, notamment sur le plan foncier ou sur le plan des transports. Nous plaidons aussi pour que les dividendes issus de Resa soient à nouveau investis, mais cette fois-ci de façon beaucoup plus transparente, dans Nethys et nous pensons qu’il est peut-être envisageable aussi de faire rentrer de nouvelles communes."

VEGA est également favorable à ce que Nethys se désengage progressivement de l’aéroport de Liège : "Nous pensons que, à tout le moins, le choix de continuer à investir dans l’aéroport est tout à fait problématique. Le fret aérien n’est pas un secteur d’avenir, n’est pas un secteur compatible avec la transition, n’est pas un secteur compatible avec notre responsabilité dans le cadre du réchauffement climatique."

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK