Liège : une infirmière condamnée après avoir craché sur des policiers en période de confinement

Une infirmière âgée de 47 ans a été condamnée mercredi par le tribunal correctionnel de Liège à une peine de 10 mois de prison avec sursis total après avoir craché sur des policiers et commis des faits de rébellion durant la période de confinement. Cette dame avait organisé une fête d’anniversaire en compagnie de plusieurs voisins et s’était opposée à l’intervention des policiers.

La police était intervenue à Amay le 4 avril dernier vers 21h00 devant le domicile de la prévenue après avoir été informée que s’y déroulait une fête d’anniversaire rassemblant une dizaine de personnes. La police y avait mis fin en verbalisant les participants mais la prévenue s’était rebellée. Elle était très nerveuse et avait crié "Je m’en fous, je suis infirmière", en contestant l’intervention des policiers.

Après avoir commis des outrages envers les quatre agents de police, l’intéressée avait affirmé qu’elle était porteuse du virus du Covid-19 et avait délibérément toussé et craché sur les visages des policiers. Sous influence d’alcool, la prévenue avait été maîtrisée et embarquée dans un combi, où elle avait encore craché. Cette intervention avait nécessité le placement en quarantaine des quatre policiers durant 14 jours ainsi qu’une désinfection en urgence du combi de police.

La défense, assurée par Me Sébastien Olivier, avait nuancé les faits tels qu’ils étaient décrits et avait évoqué une intervention disproportionnée des policiers dans le contexte tendu de la période de confinement. Le tribunal a condamné la prévenue pour ces faits à une peine de 10 mois de prison avec sursis total.



 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK