Liège: un spectacle désolant le long de la Meuse et au parc de la Boverie suite au beau temps

Liège: un spectacle désolant le long de la Meuse et au parc de la Boverie suite au beau temps
3 images
Liège: un spectacle désolant le long de la Meuse et au parc de la Boverie suite au beau temps - © RTBF

Avec le beau temps hier, il y avait du monde à Liège le long de la Meuse ainsi qu'au Parc de la Boverie. Résultat: des déchets abandonnés un peu partout. Le spectacle est désolant, les ouvriers communaux sont mécontents.


A lire aussi: Quatre tonnes de déchets au parc de la Boverie le week-end dernier, c'est autant qu'après la City Parade


 

Il y a un minimum de respect

D'habitude, cet endroit en bord de Meuse est bucolique. Mais ce jeudi matin, c'est la gueule de bois. On croirait presque qu'on est venu pendant la nuit vider des camions poubelles. Les ouvriers communaux ont rarement vu un tel dépotoir. Parmi eux, Vincent Libert: "Je comprends qu'ils veulent un peu prendre l'air, mais il y a un minimum de respect quand même. Ça, c'est un manque de respect. Je trouve ça honteux. Je ne comprends pas. C'est un manque d'éducation aussi". "On est obligés de nettoyer, on ne va pas laisser ça comme ça. C'est exagéré" regrette aussi son collègue, Iker Kacmaz.

On continue à laisser faire. Je ne comprends pas

Ils sont une vingtaine à nettoyer. Et pendant ce temps, les autres endroits de la ville sont mis de côté. Trop c'est trop. C'est l'incompréhension pour Tony Fernez, le responsable du service propreté de la Ville de Liège: "Mes hommes, tous les matins, dès 6 heures, voilà ce qu'ils nettoient. Ils en ont ras-le-bol parce que rien ne bouge. On continue à laisser faire, et il y a certaines choses que je ne comprends pas. Ici, on laisse faire, et on ferme des petits restaurants... je ne comprends pas".

Un peu plus loin, au parc du Jardin Botanique, c'est le même tableau: "J'en suis malade. D'autres aussi. On est dégoûtés de Liège" confie un riverain.

C'est bien de faire la fête, mais il faut qu'on assume après

Un peu plus loin, nous tombons sur Marine Couchard, une étudiante, peu équipée, mais volontaire. Elle était là hier soir, à faire la fête: "Je trouve que c'est une chose de faire la fête, mais il faut ramasser après et assumer. Mes copains? Ils sont probablement encore au lit. La prochaine fois qu'on sortira, on prendra des sacs poubelles. J'espère que les gens vont essayer de se conscientiser. Parce que des autres fois, il y en aura encore, certainement" confie la jeune fille.

A chaque fois qu'il fait beau, c'est le même refrain. Pour les ouvriers, vivement la semaine prochaine, la neige est annoncée.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK