Liège: un mois sans tabac pour le personnel du CHU

Un mois sans tabac pour le personnel du CHU de Liège
Un mois sans tabac pour le personnel du CHU de Liège - © rtbf.be

C'est une première en Belgique, durant tout le mois de juin, le CHU fait le pari de sensibiliser un maximum son personnel sur la problématique du tabac.

Une tournée d'air frais

S'inspirant de la tournée minérale qui va débuter en février, il s'agira cette fois d'un mois sans tabac. Comme l'explique Fabienne Princen, tabacologue et une des responsables de l'opération. "Les personnes qui le souhaitent, cela se fera sur base de volontariat, signeront un contrat tacite et s'engageront à ne pas fumer durant le mois de juin. Pour les aider, nous mettrons en place des petits clips motivationnels, ils pourront également prendre contact avec notre équipe et ils bénéficieront d'une aide via une application sur internet".

Le déclencheur de l'opération

Cela fait des années que l'équipe des tabacologues tente de sensibiliser le personnel et les patients à l'arrêt du tabac car les statistiques montrent bien que c'est réellement un fléau pour la santé.

Fabienne Princen: "Chaque année nous participons à la journée mondiale sans tabac du 31 mai. Mais comme nous faisons partie du réseau hôpital sans tabac nous désirions en faire plus. Il y a notamment plein de petites choses qui ne sont pas respectées dans la charte en question. Nous sommes plusieurs à aller en France au Congrès de Tabacologie et il s'avère que, grâce à ce mois sans tabac, des personnes prennent rendez-vous chez le tabacologue. Il s'en suit un pourcentage en hausse de l'arrêt du tabagisme".

Des zones fumeurs réaménagées

Pour Fabienne Princen, il est inadmissible que lorsqu'on arrive à l'entrée principale du CHU ou des Urgences on se retrouve nez à nez avec des fumeurs.

Le but n'est pas de diaboliser le fumeur, on ne veut pas non plus qu'il n'y ait plus de fumeurs au CHU mais plus n'importe où, précise la tabacologue. Nous allons créer des zones non- fumeurs qu'il sera de bon ton de respecter et qui seront indiquées par une signalétique spécifique. Il y aura également des zones fumeurs situées à une distance respectable des entrées et là, les personnes désirant fumer pourront s'y rendre".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK