Liège: un employeur condamné à 80 heures de travail après un accident mortel

Liège: un employeur condamné à 80 heures de travail après un accident mortel (photo: Palais de Justice de Liège)
Liège: un employeur condamné à 80 heures de travail après un accident mortel (photo: Palais de Justice de Liège) - © RTBF

Un patron liégeois âgé de 32 ans, poursuivi devant le tribunal correctionnel de Liège après le décès d'un jeune homme de 20 ans, a été condamné lundi à une peine de 80 heures de travail. Le jeune homme handicapé avait perdu la vie lorsque le mur qu'il détruisait s'était effondré sur lui.

Le 17 septembre 2014, le jeune homme avait entamé la destruction d'un mur de 4,5 mètres de haut pour en récupérer les matériaux. La structure s'était effondrée et la victime avait été découverte morte sous les débris. L'autopsie avait démontré que le jeune homme avait été assommé par un bloc en béton cellulaire "Ytong" avant de mourir asphyxié sous le poids des autres blocs.

L'enquête avait démontré que ce déficient mental léger avait entamé la destruction du mur avec l'accord du patron, propriétaire des lieux. Il avait procédé avec des méthodes inadaptées, sous de mauvaises conditions de sécurité et alors qu'il n'était pas officiellement sous contrat de travail avec le patron. Son engagement ayant été postposé, l'employeur avait néanmoins accepté de l'autoriser à procéder au travail et à récupérer certains matériaux.

Le patron répondait d'une série d'infractions aux lois du travail ainsi que de l'homicide involontaire du jeune homme. L'auditorat du travail avait requis contre lui une peine de 3000 euros d'amende tandis que la défense avait plaidé l'acquittement.

Dans son jugement, le juge a considéré qu'il existait bien un lien de subordination entre le patron et la victime. L'employeur a été condamné à une peine de 80 heures de travail ou, subsidiairement, à une amende de 12 000 euros.