Liège : tous les casques du monument grec du Mémorial Interallié de Cointe ont été volés

Le monument grec du Mémorial Interallié de Cointe à Liège a été entièrement pillé durant le week-end. Il est un des sept monuments commémoratifs de la Première Guerre Mondiale offerts par sept des nations alliées. 114 casques en bronze le composaient, 114 comme le nombre d’articles de la constitution grecque. A plusieurs reprises, le monument avait déjà connu des dégradations. Au printemps 2020, une dizaine de casques avaient été dérobés. Les voleurs qui ont sévi durant le week-end n’en ont cette fois laissé aucun.

Robert Laffineur, le Consul honoraire de Grèce à Liège, est évidemment dépité : "C’est un monument qui représente un empilement de casques en bronze de type antique. C’était un ensemble de 114 casques. Ce monument avait été construit à l’initiative de Dimitris Avramopoulos qui était, à l’époque, Consul de Grèce à Liège. Il avait été inauguré officiellement le 11 novembre 1988. Aujourd’hui, le monument est complètement défiguré. Il n’existe quasi plus. C’est d’autant plus dommage que, à la faveur de la célébration du 200e anniversaire du début de la guerre d’indépendance grecque, en 1821, le 25 mars prochain, jour de la fête nationale de la Grèce, était prévue une cérémonie d’hommage aux pieds de ce monument grec. Le monument n’existant plus, ça n’a plus beaucoup de signification."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK