Liège: Stefan Lewus condamné à 8 ans de prison pour des home invasions

Liège: Stefan Lewus condamné à 8 ans de prison pour des home invasions (photo: Palais de Justice de Liège)
Liège: Stefan Lewus condamné à 8 ans de prison pour des home invasions (photo: Palais de Justice de Liège) - © RTBF

Stefan Lewus (42 ans) a été condamné lundi par le tribunal correctionnel de Liège à une peine de huit ans de prison pour avoir commis deux faits de home invasion contre les propriétaires d'une société de transport et contre la directrice du circuit de Spa-Francorchamps. Des peines de cinq ans avec sursis partiel et de sept ans ont été prononcées contre ses trois complices.

La directrice du circuit de Spa-Francorchamps et son époux, un préparateur automobile réputé, ont été attaqués à leur domicile de Gouvy le 20 février 2018 vers 20h00. Trois auteurs encagoulés et armés ont violenté leurs victimes et les ont enfermées dans les toilettes.

L'ADN du prévenu principal, déjà condamné à une peine de 10 ans de prison pour des faits de grand banditisme et qui avait comparu dans le dossier "Habran et consorts", a été identifié sur une cagoule retrouvée à proximité des faits. Stefan Lewus a été incarcéré pour ces faits puis libéré sous bracelet électronique et discrètement placé sous surveillance.

Un deuxième home invasion a été commis le 4 décembre 2018 à Crisnée, où les propriétaires d'une société de transport ont été roués de coups de pied et de pistolet électrique par trois individus. Les auteurs ont menacé de couper un doigt à une des victimes afin d'obtenir la clé du coffre. Face au refus, ils ont arraché le coffre et volé 50.000 euros.

Stefan Lewus, assigné à résidence sous bracelet électronique, a orchestré le coup et fourni un appui logistique. Ses complices ont été confondus grâce aux écoutes téléphoniques.

Le prévenu principal a été condamné en état de récidive légale à une peine de huit ans de prison. Son principal complice dans les deux faits a été condamné à une peine de sept ans de prison. Deux autres complices, impliqués dans un seul fait, ont été condamnés à des peines de cinq ans de prison avec sursis partiel.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK