Liège: ouverture de l'enquête en vue du classement de l'Observatoire de Cointe

Que va devenir l'Observatoire de Cointe ? La question est loin d'être neuve. Au grand dam des défenseurs de l'ancien institut astronomique de l'Université de Liège. Le comité Sauvons l'Observatoire de Liège organise d'ailleurs ce vendredi en fin d'après-midi une table-ronde sur l'avenir du site. Une bonne nouvelle vient de tomber pour ce comité: l'ouverture de l'enquête en vue du classement de l'observatoire.

Au Parlement de Wallonie, le 11 février dernier, le ministre du Patrimoine, avait annoncé qu'il prendrait la décision de lancer cette enquête dans les jours, voire même dans les heures qui allaient suivre. C'est finalement ce 23 avril que René Collin a officiellement signé le document permettant son ouverture. Il charge ainsi l'Agence Wallonne du Patrimoine de lancer les demandes d'avis susceptibles de soutenir un éventuel classement comme ensemble architectural, pour le bâtiment principal, et comme monument, pour les façades et toitures, notamment. Le tout devant s'accompagner d'une zone de protection.

Inauguré en 1883, l'institut astronomique de l'Université de Liège a conservé sa fonction première jusqu'en 2001-2002. Inquiets face à l'évolution de son état, la Société astronomique de Liège, urbAgora, SOS Mémoire de Liège et Le Vieux Liège avaient lancé une pétition fin 2017 et récolté plus de 25 000 signatures. Les mêmes, regroupés au sein de Sauvons l'Observatoire de Liège, invitent donc à débattre de l'avenir du site ce vendredi. Ils présenteront un projet de reconversion visant à en faire un lieu de rencontre entre arts et sciences.

La ministre Alda Gréoli participera à cette table-ronde. Elle est en charge de la gestion immobilière de la Région Wallonne, or cette dernière est la propriétaire de l'Observatoire.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK