"Lucia Di Lammermoor", la nouvelle production de l'Opéra Royal de Wallonie

"Lucia Di Lammermoor" c'est la nouvelle production que propose l'Opéra Royal de Wallonie (ORW). Un opéra très populaire de Gaetano Donizetti inspiré d'un roman dramatique écossais.

Une production nécessitant la confection de 600 pièces de costumes

Tous ces costumes sont réalisés par l'équipe de l'atelier de couture de l'ORW (une dizaine de personnes) sous la houlette de Fernand Ruiz, costumier à l'ORW depuis 37 ans.

A ce jour, il y a créé quelques 200 costumes auxquels s'ajoutent désormais ceux de "Lucia Di Lammermoor". Selon le souhait du metteur en scène, Stefano Mazzonis, cet opéra se déroule, comme dans l'oeuvre originale, fin du 17ème, début du 18ème siècle, en Ecosse. Le kilt et le fameux tartan dont il est fait, est donc de mise.

"En tant que réalisateur de costume, je dois plonger dans l’histoire, explique Fernand Ruiz. Par exemple, les fils avec lesquels sont faits le tartan, plus il y a de couleurs et plus la personne est noble. Cela peut aller jusqu’à sept fils différents".

Parmi la centaine de costumes confectionnés en trois mois par l'atelier couture de l'ORW, épinglons aussi, outre le kilt, une des trois robes que porte le personnage principal, Lucia, dans la scène finale.

Fernand Ruiz : "Neuf fois sur dix dans la scène de la folie, on voit toujours Lucia avec cette robe blanche ou ce dessous blanc taché de sang. Ici, avec le metteur en scène, nous avons voulu prendre une autre direction. Le sang est représenté par la couleur du manteau de son mariage. Ce manteau devient accessoire, il peut se disloquer, le col s’arrache durant le moment de la folie. C’est plus qu’un simple costume puisqu’il devient presque partenaire".

Tous les costumes sont évidemment fin prêts. Un moment toujours émouvant pour le créateur comme l’explique Fernand Ruiz : "Les costumes prennent vie à travers le fait qu’ils soient portés par les artistes. Cela bouge, cela chante et c’est magnifique".

"Lucia Di Lammermoor", six représentations dès ce mardi 17 novembre jusqu'au mardi 1er décembre.

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK