Liège: les organismes de paiement des allocations de chômage sont surchargés

Difficile aujourd'hui de joindre par téléphone votre organisme de paiement si vous êtes au chômage. Depuis le début de l'épidémie, les syndicats et la Capac sont surchargés de travail pour verser les indemnités de chômage Covid. Les dossiers se multiplient. Avant septembre, les procédures administratives avaient été simplifiées. Mais depuis septembre, les dossiers de chômage temporaire réclament plus de contrôles administratifs. Ajoutez à cela la maladie elle-même qui peut toucher, comme partout ailleurs, certains employés. Et vous comprendrez certains retards de la part des organismes de paiement du chômage.

Le paiement des allocations est assuré et globalement dans les temps

En région liégeoise, les call centers des organismes de paiement des allocations de chômage sont saturés. Certains allocataires craignent que leurs dossiers ne soient pas traités et donc que leurs indemnités de chômage ne soient pas versées. Jean-François Ramquet, le secrétaire régional de la FGTB Liège, se veut toutefois rassurant: "Il est vrai que certains agents ont dû être mis en quarantaine, et cela a aussi impacté le nombre de nos collaborateurs qui pouvaient répondre, et cela a engendré parfois quelques retards. Mais je peux vraiment rassurer: le paiement des allocations de chômage est assuré et il est globalement dans les temps. Il est vrai qu'il y a un certain nombre de dossiers qui ne sont pas complets ou pour lesquels il manque des pièces, mais avec un formulaire de contact qui est sur le site internet, nous répondons dans les 48 heures à toutes les demandes".

Pour septembre, la FGTB Liège annonce que 98 à 99 % des dossiers chômage ont été payés.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK