Liège: les employés de l'ancien Holiday Inn plus payés à cause du retard dans les travaux

Liège: les employés de l'ancien Holiday Inn plus payés à cause du retard dans les travaux
Liège: les employés de l'ancien Holiday Inn plus payés à cause du retard dans les travaux - © Tous droits réservés

Les employés de l'ancien hôtel Alliance - Holiday-Inn près du Palais des Congrès de Liège sont sans aucun revenu depuis près de trois mois. L'hôtel a fermé ses portes en janvier 2015 pour une transformation complète confiée au groupe Van der Valk, le nouvel exploitant.

Différence entre ouvriers et employés

Les syndicats avaient négocié la reprise du personnel avec une indemnisation temporaire du chômage le temps des travaux. Mais depuis trois mois, les employés ne perçoivent plus rien et la réouverture n'est pas prévue avant 2018 au moins. Patienter avec du chômage économique pour retrouver son emploi dans un hôtel flambant neuf est le choix qu'avait fait le personnel. Mais voilà, les travaux devaient durer 20 mois. Deux ans plus tard, il n’y a toujours pas d’hôtel ouvert.

Pour les ouvriers, le chômage économique a été prolongé avec du travail épisodique prévu sur le site de l'hôtel Van der Valk Verviers. Pour les employés, il en va autrement. L'Onem a stoppé, comme prévu, toute indemnisation en décembre 2016, plongeant la petite quinzaine d'employés dans une situation de détresse tant financière que morale.

Van der Valk mis en demeure par les syndicats

Ces employés sont sous contrat Van der Valk, c'est donc au groupe qui a accepté cette reprise à payer en principe ces salaires ou à obtenir un nouveau chômage économique, ou encore à licencier avec les indemnités légales.

Côté syndical, on a mis en demeure le groupe Van der Valk de payer. Côté patrons, on ne veut rien débourser pour du personnel qui ne travaille pas.

La situation pourrait toutefois se débloquer ce jeudi avec une réunion entre le groupe et le SPF emploi du ministre Kris Peeters.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK