Liège: le Trilogiport sera bientôt accessible en train

Le Trilogiport pourrait être accessible en train après l'été 2017.
Le Trilogiport pourrait être accessible en train après l'été 2017. - © Flickr - renfie

La future plate-forme logistique du port autonome dispose déjà d'un accès par route et par voie d'eau. Il manquait encore la voie ferrée. Ce sera bientôt une réalité.

Cette voie ferrée partira de la gare de Bressoux, traversera le site de l'ancienne aciérie de Chertal et rejoindra le Trilogiport d'Hermalle-sous-Argenteau en longeant le canal Albert.

Pour aménager un accès ferroviaire jusqu'au terminal à conteneurs, le Port autonome va investir 1,4 millions d’euros tandis que la Région wallonne, elle, mettra environ deux millions sur la table. C'est la somme annoncée par le ministre des Travaux publics wallons, Maxime Prévot (cdH), qui répondait à une question du député PTB Fredéric Gillot mardi en commission.

ArcelorMittal va-t-il en tirer des bénéfices ?

Cette voie ferrée traversera donc le site de Chertal, qui appartient toujours à ArcelorMittal. Est-ce que le groupe sidérurgique en tirera bénéfice ? Va-t-il empocher de l'argent dans l'aventure ?

La réponse est "non" car la convention qui lie le Port de Liège, la Région et ArcelorMittal prévoit justement que le droit de passage sur la voie ferrée à Chertal ne donne droit à aucune compensation financière wallonne. Par ailleurs, l'accès ferroviaire n'empêchera pas la réhabilitation éventuelle du site, un site mis sous cocon.

Les travaux pour cette voie ferrée devraient débuter dans quelques semaines, afin que le Trilogiport soit accessible en train après l'été 2017.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK