Liège : le socialiste Michel Dighneef est décédé

Michel Dighneef, lors de son passage à la présidence de la fédération liégeoise du PS
Michel Dighneef, lors de son passage à la présidence de la fédération liégeoise du PS - © Tous droits réservés

Nous avons appris ce 5 décembre le décès de Michel Dighneef. Le socialiste liégeois, ancien député et sénateur, avait 81 ans.

Avant d'entrer en politique, il a été joueur de foot, de haut niveau, en division un, sous la vareuse des métallos tilleuriens, bleu et blanc, avant le déménagement vers Bureaufosse. Arrière central, stoppeur. Une position, un trait de caractère qu'il a longtemps gardé au sein du mouvement socialiste. Employé mutuelliste, d'abord, puis secrétaire général de son organisation, et patron des pharmacies du peuple, il devient sénateur au début des années '90, puis député. Il siège près de dix ans au parlement. Il devient même président de la fédération liégeoise du parti. Coolsien, mais surtout daerdennien, c'est pour ses talents d'entremetteur, de pacificateur qu'il est apprécié. Dans la tourmente de l'affaire Agusta, il est refuse d'exclure des instances le ministre Mathot, inculpé, une exclusion exigée à l'époque par le bureau national et le clan Onkelinx. Plus tard, alors qu'il a quitté ses fonctions avec fracas, lassés des querelles intestines, c'est encore lui qui se trouve à la manoeuvre pour recaser "papa", destitué dans son fief ansois, et le parachuter dans sa commune, Saint-Nicolas, pour le scrutin de 2012.

Un air bonhomme, un accent à coup au couteau, une pétillance dans le regard, c'est un inlassable défenseur de la sécurité sociale qui disparaît. Une sécu à l'ancienne, vraiment solidaire.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK