Liège: le projet de parkings du Standard suspendu par le Conseil d'Etat

La zone concernée. En haut à droite, le stade du Standard. En bas à gauche, le site prévu pour le nouveau parking, avec les bâtiments à démolir et les maisons des deux requérantes. Entre les deux, la rue de la Centrale et le terrain sur lequel doit être aménagé un vaste parking couvert par une esplanade.
La zone concernée. En haut à droite, le stade du Standard. En bas à gauche, le site prévu pour le nouveau parking, avec les bâtiments à démolir et les maisons des deux requérantes. Entre les deux, la rue de la Centrale et le terrain sur lequel doit être aménagé un vaste parking couvert par une esplanade. - © Google maps

Le Standard ne va pas pouvoir lancer les travaux de ses nouveaux parkings. Au terme d'une procédure sans enquête publique et sans réalisation d'étude d'incidence, la Région Wallonne avait accordé au club de football liégeois un permis d'urbanisme pour étendre un parking existant et en construire un nouveau.

Il s'agit concrètement d'aménager entre le stade de Sclessin et la rue de la Centrale, sur une zone qui sert déjà partiellement au stationnement, un vaste parking couvert par une esplanade permettant aux supporters de se rassembler et de festoyer, et de créer, de l'autre côté de la rue, un nouveau parking à la place de bâtiments inoccupés à démolir. Ce projet laisserait les maisons de deux riveraines isolées et totalement, ou presque, entourées par les parkings et leurs accès. Elles craignent des nuisances et un impact sur la mobilité. Elles ont saisi le Conseil d'Etat qui vient de suspendre le permis d'urbanisme dans sa totalité. Maître Alain Lebrun est l'avocat des deux requérantes: " Il appartiendra maintenant à la Région Wallonne de revoir sa copie et de restatuer sur cette demande, mais en tentant compte de toutes les contraintes qui existent: est-ce qu'il faut une étude d'incidences sur l'environnement, est-ce que ce projet est compatible avec le voisinage, est-ce que le fonctionnaire délégué est compétent, ce qui est quand même fort contesté, ou est-ce que c'est la Ville de Liège ? Cela permettrait peut-être, si jamais le fonctionnaire délégué, comme je le pense, dit qu'il est incompétent, au Standard de revoir complètement son projet et de faire un projet cohérent et qui tienne compte du voisinage." 

Le Standard n'a pas souhaité réagir à la décision du Conseil d'Etat.

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir