Liège: le parc de la Boverie bientôt totalement réaménagé

Liège: le parc de la Boverie bientôt totalement réaménagé
Liège: le parc de la Boverie bientôt totalement réaménagé - © Google maps

A Liège, à la Boverie, le parc va, à son tour, bientôt faire l'objet d'un grand réaménagement. Les travaux vont débuter dans les semaines à venir. Et ce sera bien plus qu'un simple toilettage hivernal: allées, statues, ponts, éclairage, tout va être rafraichi, redessiné, repensé, jusqu'à la circulation au sein de ce Parc de la Boverie. Pour les véhicules, excepté les livraisons, ce sera "tolérance zéro".

"D'abord, le contrôle d'accès du parc va être renforcé" explique Roland Léonard, échevin des travaux à la ville de Liège. "Nous visons vraiment un statut de parc piétonnier. Au-delà de cela, tous les sentiers vont être réhabilités ainsi que les petits ouvrages d'art de type petits ponts qui surplombent les étangs. Et nous travaillerons également à une bonne connexion complètement renouvelée entre le pont Albert Ier et l'entrée du parc de la Boverie. Enfin, dans un second temps, c'est au budget 2018, nous avons prévu le renouvellement de l'éclairage de l'ensemble du parc".

Et la partie inoccupée du Palais des Congrès?

C'est donc une nouvelle étape dans le réaménagement en profondeur de ce parc de la Boverie, devenu un des plus agréables de Liège. Reste tout de même un point noir: les anciens bâtiments de la RTBF et de la Chambre de Commerce et d'Industrie, au bout du Palais des Congrès. C'est une partie qui est aussi classée mais aujourd'hui quasi inoccupée.

Il faudrait entre 10 et 15 millions d'euros pour en faire un lieu de colloques, d'activités culturelles. Et à ce tarif-là, l'aide financière de l'Europe est évidemment indispensable.

La ville estime en tout cas que la rénovation des parkings et l'ouverture, l'année prochaine, de l’hôtel Van der Valk, l'ancien Holiday Inn, sont des signaux positifs dans le cadre d'une prochaine réaffectation du reste du Palais des Congrès.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK