Liège: le festival les Ardentes à Rocourt en 2020?

Une vue de ce que pourrait être le futur site des Ardentes
2 images
Une vue de ce que pourrait être le futur site des Ardentes - © Les Ardentes

C’est un des principaux festivals de l’été. Les Ardentes, à Liège, déménagent et restent… à Liège. L’édition 2019, la 14e, sera, par contre la dernière sur le site de Coronmeuse en bord de fleuve. C’est une obligation puisque le site de Coronmeuse va être transformé en écoquartier.

Depuis quelque temps, les organisateurs cherchaient un autre site suffisamment grand, proche des axes autoroutiers et si possible toujours en cité Ardente. Ils l’ont peut-être trouvé, sur les hauteurs de Liège, à Rocourt près du Football Club Liégeois.

Un parc sur le site de la Tonne

L’objectif des organisateurs des Ardentes était également de dénicher l’endroit rare où ils pourraient aussi étendre le festival. Ils ont jeté leur dévolu sur le site de la Tonne. C’est à Rocourt, c’est en face du Football Club liégeois. Les terrains appartiennent à la ville de Liège et à la société wallonne du logement. De l’espace, il y en a : « c’est une ZAC autrement dit une zone gelée pour d’éventuels projets de développement immobilier mais depuis 30 ans, il n' y a rien. Les terrains sont exploités, à titre précaire, par un agriculteur mais il n’y a aucun autre projet à moyen terme en tout cas », explique Gaetan Servais, le cofondateur des Ardentes.

Le projet des Ardentes, c’est donc de s’y implanter 4 jours par an tout en offrant un parc aux riverains : « on pourrait en faire un parc de 20 hectares qui serait tout à fait ouvert au public avec des zones récréatives et des zones sportives et nous, on l’occuperait 4 jours par an », ajoute Gaetan Servais.

Partenariat public-privé

Pour les organisateurs, l’idéal serait de créer un partenariat public-privé. Les Ardentes peuvent investir. On parle de près d’un million d’euros pour les aménagements qui concerneraient le festival mais certains de ces travaux serviraient également au parc comme la remise à niveau des terres. Pas question toutefois d’aménager tout le parc. Certaines structures construites par les Ardentes pourraient aussi servir en dehors du Festival. L’idée, c’est de rassembler autour du projet : « on va d’ailleurs le présenter d’abord aux riverains début février, écouter leurs suggestions, leurs idées, leurs craintes aussi puis on le présentera à la ville. Les riverains pourraient être intéressés car cela éloignerait le spectre de constructions immobilières dans cet espace vert ». Le Football Club liégeois pourrait être associé au projet : « il y aura de la place pour régler leur problème de parking, les jeunes pourraient faire leur jogging dans le parc ».

Plan de mobilité

Les organisateurs croient en ce projet déjà bien étudié : « pour la mobilité, on a 3 sorties d’autoroutes. Alleur pour un parking spectateurs, Rocourt pour le backstage et Vottem pour les flux techniques comme cela, on évite de saturer un quartier qui l’est déjà. On veille aussi à ce que les commerces ne soient pas affectés ».

La gare d’Ans n’est pas loin par le Ravel et des bus desservent le site en venant du centre de Liège ou d’Ans.

Les Ardentes 2020 à Rocourt ? Les premiers avis, ceux des riverains, ne devraient pas tarder à tomber.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK