Liège: le collectif Migrations Libres, nouvel acteur de la solidarité avec les migrants

Des représentants du collectif Migrations Libres
Des représentants du collectif Migrations Libres - © RTBF - Martial Giot

A Liège, la solidarité avec les migrants du parc Maximilien s'étend.

La Plateforme Citoyenne d'Hébergement regroupait déjà plus de 800 hébergeurs en région liégeoise. Un collectif baptisé Migrations Libres et lancé par une trentaine de citoyens et sept associations liégeoises vient de s'y ajouter. Il propose, en liaison avec la plateforme citoyenne, des hébergements de quelques jours dans un espace commun pour une dizaine de migrants. Ce nouveau collectif liégeois fonctionne depuis février dans une certaine discrétion, aujourd'hui il rend son action publique.

Thierry Müller est un des initiateurs du collectif Migrations Libres: "En tout, on a accueilli trente à quarante personnes différentes jusqu'à présent pendant quatre nuits en moyenne deux fois par mois. Depuis le début, la volonté, c'était de le rendre public. On s'est juste donné la précaution d'expérimenter d'abord le projet. C'était concluant. On a eu envie de continuer. Ça fait sens pour nous, ce projet, à la fois sur le plan humanitaire et sur le plan politique. On voulait le rendre public parce que notre objectif, c'est de mettre une pression politique, ce n'est pas que de faire de l'humanitaire. Dire aux pouvoirs politiques: "votre rôle, c'est d'accueillir ces gens, de les accueillir décemment, de leur permettre d'avoir des couloirs sécurisés qui évitent d'avoir recours à des passeurs". Là, maintenant, on veut passer à une phase où on mobilise un réseau associatif à Liège, qui dise clairement qu'il veut comme nous une autre politique migratoire." 

"L'initiative a été prise à partir d'un collectif qui s'appelle Riposte.cte qui se bat pour le droit au chômage et qui regroupe, en gros, des gens qui sont soit au chômage, soit au CPAS, soit pensionnés", précise Thierry Müller (qui est membre de Riposte.cte), "Et c'était important, par rapport à un discours qui, pour nous, cherche à diviser, à opposer nos pauvres et les pauvres venus d'ailleurs, de dire que des gens, qui sont eux-mêmes précarisés, peuvent s'auto-organiser, mutualiser des moyens pour accueillir ces gens."      

Migrations Libres annoncera officiellement sa constitution le 31 mai prochain lors d'une soirée de bienfaisance organisée à La Zone à Liège.           

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK