Liège: le chantier de la future Mosquée de Glain avance bien

Côté rue, c'est une architecture moderniste, presque cubiste: de larges baies vitrées, symboles d'ouverture et de transparence (1)
4 images
Côté rue, c'est une architecture moderniste, presque cubiste: de larges baies vitrées, symboles d'ouverture et de transparence (1) - © Michel Gretry

Trois ans après avoir provoqué une levée de boucliers, c'est presque dans la discrétion qu'une des plus grandes mosquées de Wallonie ouvrira ses portes, à Liège.

Alors qu'il reste deux semaines à la commune de Fléron pour rendre un avis sur le projet de construction d'une mosquée à Retinne, (et là-bas, les débats sont particulièrement musclés), voici un contre-exemple: à Glain, sur le territoire de la ville de Liège, la construction d'une mosquée avance, dans le calme.

Le maître-mot, c'est la concertation

Nous avons visité le chantier et nous avons constaté que la coupole est sur le point d'être entièrement couverte.

Côté rue, c'est une architecture moderniste, presque cubiste: de larges baies vitrées, symboles d'ouverture et de transparence. Côté jardin, une salle de prière surmontée d'une coupole, très discrète dans un écrin de verdure.

Depuis l'octroi du permis de bâtir, les polémiques, virulentes, entretenues par l’extrême droite, se sont tues. Et le chantier avance. Mehmet Aydogdu, conseiller communal, président du comité d'accompagnement: "Au départ, le projet a été un peu emporté dans cet espèce de communautarisme. La communauté turque a dû faire un travail d'introspection sur soi-même". Le maître-mot, c'est la concertation: "C'est ce que nous avons voulu faire" confirme le conseiller communal. "On ne va pas simplement imposer un projet, on va faire vivre un projet. Mais aussi en faire suivre le financement par les fidèles".

Au niveau du chantier, le gros œuvre est terminé. Pour l'instant, les ouvriers mettent la dernière main à la couverture de la coupole: "C'est une très bonne nouvelle puisque c'est un endroit symbolique".

Un minaret, non pas sonore mais visuel, non pas vocal mais luminaire, doit prendre place en pied de colline. Les travaux ont pris quelques semaines de retard, mais l'ouverture reste programmée en fin d'année.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK