Liège: le bâtiment de l'ancien hôpital de Bavière n'en finit pas de se délabrer

L'entrée monumentale de Bavière devrait être conservéed, mais dans quel état ?
L'entrée monumentale de Bavière devrait être conservéed, mais dans quel état ? - © Tous droits réservés

Un périmètre de sécurité est réapparu depuis quelques jours aux abords de l'entrée monumentale du site de Bavière, à Liège. Le bâtiment est l'un des derniers vestiges de l'ancien hôpital, et il doit subsister, en principe, dans le projet d'aménagement. 

C'est dans le cadre des fêtes du 15 août que les policiers du quartier ont remis en place les barrières de protection, déjà installées en début d'année, et déplacées au fil du temps. Ce n'est donc pas le signe d'une aggravation de la situation.

Il n'empêche : l'immeuble est dans un état de délabrement avancé. Il a été très endommagé lors d'un incendie, voici cinq ans. Le toit, percé, a été partiellement revêtu d'un bardage rigide mais, par endroits, des tuiles menacent de tomber. Et, à l'intérieur, les planchers, très abîmés, ont découragé les squatteurs d'occuper les lieux.

L'édifice a été construit dans les toutes dernières années du 19ème siècle. Il n'est pas classé au patrimoine, contrairement à la chapelle de Saint Augustin, voisine, où se chante encore la messe en latin, le dimanche, mais il est prévu de le sauvegarder. C'est, en effet, un témoin architectural de l'histoire sociale liégeoise.

Selon la société Thomas & Piron, il entre toujours dans les intentions des promoteurs du projet de requalification du site de Bavière de conserver l'ancienne entrée monumentale, de la restaurer et de la réaffecter.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK