Liège: la tour Paradis va être "couronnée"

La tour Paradis, ou tour des finances, vue par ses architectes Jaspers, Jaspers et Eyers
La tour Paradis, ou tour des finances, vue par ses architectes Jaspers, Jaspers et Eyers - © Tous droits réservés

Le petit air inachevé de la nouvelle tour des finances, dans le quartier des Guillemins, a provoqué des réactions négatives de nombreux liégeois. Le sommet de l'édifice est plus "grillagé" que "vitré". C'est ce qui était prévu dans le permis de bâtir. Mais, devant la levée de boucliers, les architectes et le propriétaire, la société Fedimmo, étudient une solution: la base de la flèche devrait bientôt recevoir un habillage en mailles d'acier.

Un gratte-ciel de 120 mètres de haut, forcément, ça se voit de loin. De partout. Les deux derniers niveaux, sous la flèche, sont des locaux à usage technique. Les Liégeois ont été nombreux à considérer que le sommet de l'édifice présente un aspect mal fini. Son apparence est pourtant parfaitement conforme aux plans dessinés par les architectes Jaspers, et au permis accordé par les services de l'urbanisme. Mais voilà, entre des esquisses sur papier ou des images de synthèse, il y a de la marge...

Le premier échevin, Michel Firket, a révélé ce vendredi qu'une solution se dégage pour améliorer l'esthétique de l'immeuble. Il s'agirait de placer, par l'intérieur, derrière la structure, une paroi ajourée en inoxydable. Une sorte de cotte de maille en acier. La tour Paradis serait, en quelque sorte, couronnée. C'est un revirement complet, puisque lors de l'installation des premiers fonctionnaires des finances, il avait été annoncé que, malgré les protestations, les choses ne changeraient plus. Le calendrier de ces ultimes parachèvements reste, pour l'instant, non précisé.

 

Michel Gretry

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK