Liège : La Swatd, quand la collecte des déchets vous rapporte des sous !

La Swatd
La Swatd - © D.R

Être payé pour donner ses déchets, voilà une idée sympathique proposée depuis un an par une start-up liégeoise ! En effet, de jeunes liégeois ont créé l'ASBL "La Swatd", pour société wallonne d'Achat et de tri des déchets.

Cette association propose aux écoles et aux entreprises de leur racheter leurs déchets recyclables notamment les cartons et les papiers. Et cette idée a séduit le Collège Saint-Louis à Liège. Comme l’explique Ingrid Teerlynck, éducatrice. " Au collège Saint-Louis, nous accordons beaucoup d’importance au tri des déchets. Nous estimons que tout le monde doit s’y mettre et que les élèves soient concernés par le projet. Nous récoltons les papiers en passant dans chaque classe avec quelques élèves. Une fois que les sacs, fournis gratuitement par la Swatd, sont remplis, ils sont rapidement collectés par l’ASBL. Nous investissons l’argent versé par la Swadt dans des projets écologiques et pédagogiques ".

Les sommes versées par la Swadt sont évaluées en fonction de la qualité et du cours du papier. Entre 0,03 et 0,05 euros du kilo.

L’ASBL Swatd vend les déchets

La vente des déchets ne se fait pas dans n’importe quelle condition.

Goeffrey Douillet (Initiateur du projet) : " Une fois que les déchets sont correctement triés, nous les vendons à une filière propre. Pour le papier carton, nous travaillons principalement avec Tri-Terre, qui est une structure d’économie circulaire qui existe depuis 30 ans. Elle va compacter et reconditionner le papier ce qui va permettre de le diriger vers le recyclage, une filière qui va le désencrer et qui va chauffer le papier à 380 degrés. Le papier va devenir une pâte qui deviendra, ensuite, du nouveau papier ".

La Swatd possède aujourd'hui 3 véhicules actifs, 8 personnes à plein temps et plus de 300 clients. Depuis le mois de mars 2017, son  objectif est de lancer des collectes de papiers dans les grandes surfaces.

Le site: www.swatd.net

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK