Liège: la réhabilitation de l'ancien site universitaire du Val Benoit se poursuit

Les riverains du quartier étaient conviés hier à une séance d'information dans le cadre de l'enquête publique sur la rénovation de l'ancienne centrale thermo-électrique (photo)
Les riverains du quartier étaient conviés hier à une séance d'information dans le cadre de l'enquête publique sur la rénovation de l'ancienne centrale thermo-électrique (photo) - © valbenoit.be

Après la transformation des bâtiments du génie civil en parc d'entreprises, les riverains du quartier étaient conviés hier à une séance d'information dans le cadre de l'enquête publique sur la rénovation de l'ancienne centrale thermo-électrique.

Ce paquebot de style moderniste date de 1937. Sa tour culmine à 52 mètres de hauteur. Au fil du temps, c'est devenu une véritable friche industrielle aux façades taguées. Mais à l'époque, c'est grâce à cette centrale que les étudiants pouvaient se chauffer et s'éclairer. Fabienne Hennequin, chef de projet à la SPI, l'agence de développement économique pour la Province de Liège: "La centrale thermo-électrique comprenait une chaufferie qui était la chaufferie centrale du site du Val Benoit où se trouvaient trois chaudières à charbon qui alimentaient l'ensemble des bâtiments du Val Benoit. C'était donc quelque chose de très avancé pour son temps. En même temps, il y avait production de vapeur et production d'électricité via des turbines, et on alimentait en électricité également tous les bâtiments. Le site du Val Benoit dans les années 30 était donc autonome".

Un investissement de 20 millions d'euros

A terme, que va devenir cette centrale thermo-électrique? Sa silhouette sera conservée mais le bâtiment sera complètement désossé et surtout désamianté. D'ici fin 2018, ses 6000 mètres carrés répartis sur trois niveaux abriteront un lieu d'information et de formation aux métiers: "De part et d'autre, on a la Cité des Métiers avec, au rez-de-chaussée, une intervention du Forem pour des consultations d'experts. Aux étages, des simulations d'entreprises, des rencontres avec les nouvelles technologies. Du côté de l'université, on va avoir un studio d'enregistrement pour enregistrer des cours en podcast, des bureaux, des salles de réunion. Et puis alors on aura dans la chaufferie elle-même un grand espace qui permettra de travailler avec les métiers qui ont besoin d'espace comme les métiers liés à l'art".

L'investissement est important: quelque 20 millions d'euros supportés par la Région wallonne, le Forem et l'Université de Liège qui reste propriétaire des lieux.

Toujours sur le site du Val Benoit, deux autres chantiers vont débuter dans les semaines à venir: l'ancien institut de Chimie Métallurgie va être transformé en parc d'activité économique, et celui de Mécanique en immeuble à kots.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK