Meurtre d'une étudiante à Liège: la police aurait-elle dissuadé la victime de porter plainte?

La police de Liège a t'elle découragé le dépôt d'une plainte? En février 2015, la jeune Louise Lavergne, tuée ce lundi à Liège, s'était rendue à la police de Liège, accompagnée de son petit ami, avec la volonté de porter plainte contre les agissements de son voisin. Patrick V. avait en effet glissé un mot à caractère sexuel sous la porte de la jeune femme, laquelle, en ouvrant la porte, avait trouvé son voisin nu, sur le palier.

Selon un témoignage d'un membre de la famille de la victime, qui souhaite conserver l'anonymat, recueilli par nos confrère de Radio France (la jeune femme est originaire du Mans), le jeune couple souhaitait déposer plainte mais aurait été découragé, sous le motif que les faits mentionnés n'étaient pas assez graves, que cela n'en valait pas la peine.

Nous avons sollicité la police de Liège pour savoir si il y avait eu une déposition, un PV d'audition. "A ce stade, nous ne souhaitons pas faire de commentaires", nous a t'on répondu. La famille de Louise Lavergne a engagé un avocat en France et la famille de son petit ami a également sollicité l'aide d'un homme de loi à Liège.

Pour rappel, le meurtrier a reconnu son geste. Il a été placé sous mandat d'arrêt.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK