Liège: la nouvelle passerelle a été inaugurée ce lundi

Liège: inauguration de la nouvelle passerelle ce lundi
5 images
Liège: inauguration de la nouvelle passerelle ce lundi - © RTBF - Anne Poncelet

294 mètres de long pour plus de 700 tonnes d'acier. La belle liégeoise est enfin accessible au public. Cette passerelle, en construction depuis des mois, relie le quartier des Guillemins au parc de la Boverie. Elle a été inaugurée en fin de matinée.

Un ruban coupé, des officiels, quelques journalistes et surtout beaucoup de Liégeois ... Cette passerelle, pour certains, c'est avant tout un raccourci non négligeable pour passer d'une rive à l'autre. Nous avons recueilli sur place quelques témoignages: "Je fais pas mal de sport et de course à pied, donc oui je vais l'emprunter pour rejoindre le parc qui est juste derrière". "Quand on habitait le quartier, on devait faire tout le tour pour aller jusqu'au parc, et maintenant, il n'y aura plus qu'à enjamber la passerelle, c'est une chouette liaison sur Liège qui se fait".

Une passerelle réservée aux piétons mais aussi aux cyclistes comme cette dame qui trépigne d'impatience: "La Région vient de faire un Ravel le long de la Meuse et je trouve que c'est un beau suivi d'avoir mis ça".

Pour Willy Demeyer, le bourgmestre de Liège, cette passerelle dans la ville, c'est aussi et surtout un symbole: "C'est faire du lien, c'est aussi avoir du beau, c'est pour nous un grand moment dans la symbolique, dans la confiance et dans la démarche collective que nous devons avoir". Pour le bourgmestre, cette inauguration est l'une des pierres d'un projet plus vaste pour dynamiser le quartier des Guillemins.

Une accumulation de contretemps

C'est donc avec 7 mois de retard par rapport au calendrier prévu que la passerelle a été inaugurée ce lundi. Les ouvriers y ont mis la dernière main la semaine dernière.

Ces travaux, c'est l'histoire d'une accumulation de contretemps. Des contretemps dès l'arrivée spectaculaire de cette passerelle, sur des barges. Les blocs d’acier doivent enjamber la Meuse le soir même. Mais gros couac, ou plutôt, gros crac: une pièce lâche, en direct, devant nos caméras. Heureusement, il y a peu de dégâts.

Dans les mois suivants, d'autres retards s’accumulent. En cause cette fois des problèmes de coordination entre les multiples entreprises sous-traitantes.

Preuve que la patience des Liégeois a des limites, dimanche, quelques frondeurs n'ont pas attendu l'inauguration officielle et ont ignoré les panneaux d'interdiction, comme cette dame que nous avons rencontrée: "On ne peut pas normalement, mais c'était trop tentant".

Un nom en hommage à une héroïne féministe de la région

Il a aussi fallu trouver un nom à cette nouvelle passerelle. Là aussi les tergiversations ont été longues. C’est finalement "la belle liégeoise" qui l’a emporté, du surnom d'Anne-Josèphe Théroigne de Méricourt, féministe de la région, née dans la seconde moitié du 18ème siècle.

Après la passerelle, c'est le musée de la Boverie qui ouvrira ses portes au public ce jeudi.

Enfin, vendredi et samedi, le parc accueillera des milliers de visiteurs pour un grand opéra fluvial dans le cadre du festival Métamorphoses.

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir