Liège: la maison Rassenfosse va-t-elle devenir un musée ?

Liège: la maison Rassenfosse va-t-elle devenir un musée ?
Liège: la maison Rassenfosse va-t-elle devenir un musée ? - © RTBF

Le projet de restituer l'intérieur bourgeois de la maison-atelier de ce peintre du début du 20e siècle est bien avancé.

Située dans le haut de la rue Saint-Gilles à Liège, la maison Rassenfosse est classée. Sa restauration a été attribuée au célèbre bureau d'architecte Barbara Van der Wee, celle qui a rénové le musée Horta à Bruxelles.

A Liège, Le projet prévoit de reconstituer à l'identique l'intérieur de la maison de l'artiste grâce à des photos et des documents d'époque. La couleur des boiseries, le type de papier-peint... Tout sera étudié pour rendre à la maison son aspect le plus authentique.

Des objets authentiques

L'atelier d'Armand Rassenfosse sera entièrement recréé grâce à de nombreux objets privés qui ont été conservés. "On découvrira les beaux objets de Rassenfosse, d’oeuvres de ses amis et grâce à des photos de l’époque, nous connaissons l’agencement de la maison et sa décoration. Nous avons également conservé de nombreux objets comme sa table à dessiner, ses crayons, ses pastels et des éléments décoratifs orientaux" explique Nadine de Rassenfosse, historienne de l'art et arrière petite-fille du peintre. Elle fait également partie du comité de gestion du fonds Armand Rassenfosse.

Son intérieur privé sera aussi reconstitué avec notamment du mobilier réalisé par un autre célèbre artiste liégeois que Rassenfosse fréquentait aussi, à l'époque, Gustave Serrurier-Bovy.

"Chaque enfant avait sa chambre en Serrurier-Bovy puisqu’il était très en vogue à l’époque, il a un peu lancé le meuble design. Ces éléments ont été restaurés et n’attendent plus que de réintégrer la maison" assure l’arrière-petite-fille.

Première en Wallonie

Ce projet est soutenu par la Fondation Roi qui gère le fonds Armand Rassenfosse dont fait partie le bâtiment. L'asbl a notamment pour mission la mise en valeur de ce peintre et graveur liégeois, grand ami de Félicien Rops. L'artiste a notamment illustré les Fleurs du Mal de Baudelaire.

La Fondation a décidé de restaurer la maison où il vivait et possédait son atelier entre 1899 et 1934. De style néo-mosan, le bâtiment aujourd'hui vide a été construit par l’architecte d’art nouveau Paul Jaspar. Rénové, il devrait à terme témoigner du bouillonnement culturel liégeois au début du 20e siècle.

Cette maison-atelier devrait à terme, comme un musée, être ouverte au public au moins partiellement. Ce serait une première en Wallonie, un peu comme en Flandre avec la maison Rubens, toutes proportions gardées !

Les travaux de rénovation ne devraient pas débuter avant 2018. Budget annoncé: pratiquement un million d'euros.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir