Liège: la hauteur de l'immeuble bientôt rénové à côté de la cathédrale fait débat

Liège: Projet de rénovation de l'immeuble place Cathédrale par le bureau d'architectes liégeois N.J.D.A.
Liège: Projet de rénovation de l'immeuble place Cathédrale par le bureau d'architectes liégeois N.J.D.A. - © Baudouin du Pré Werson

A Liège, une enquête publique vient de débuter concernant un important projet immobilier place Cathédrale, en plein coeur de la ville. L'immeuble de 5 étages est situé au coin de la rue Tournant Saint-Paul. Il abrite actuellement des bureaux et un magasin Damar. Situé à proximité de la cathédrale, le bâtiment a accueilli jadis la Médiathèque et les rédactions de La Meuse puis de Bel RTL. Un promoteur flamand veut aujourd'hui le le rénover entièrement et y construire 2 étages de commerce et 5 étages de logements. Si la ville soutient l'ensemble du projet de requalification du bâtiment, sa hauteur pourrait provoquer le débat.

Un parement en pierre blanc cassé et beige pour 45 appartements de standing

C'est un fonds d'investissement gantois, Baltisse SA, qui est à la base du projet de transformation de l'immeuble place Cathédrale à Liège. De l'ancien bâtiment qui date de 40 ans, il ne veut conserver que la structure en béton. C'est le bureau d'architecture liégeois N.J.D.A. qui a conçu les plans. La façade entièrement rénovée prévoit un parement en pierre blanc cassé et beige. Avec une alternance de pleins et de vides dont des terrasses. La demande de permis concerne 45 logements de standing allant du studio à l'appartements 3 chambres. 4 penthouses sont même prévus aux deux derniers étages. Le rez-de-chaussée et le premier, consacrés au commerce, devrait accueillir le magasin de vêtements Zara.

Un immeuble de 30 mètres à côté de la cathédrale

Situé dans le centre historique protégé, l'ancien immeuble avait une hauteur de 27 mètres. Le nouveau prévoit un étage de plus et atteint les 30 mètres. Un changement de dimension qui pourrait poser problème tout à côté de la cathédrale. Même si l'architecte a prévu de construire les deux derniers étages en retrait. C'est en tout cas, le fonctionnaire de la Région wallonne qui tranchera. L'enquête publique, elle, s'achèvera le 24 février.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK