Liège: l'Institut Saint-Laurent fête ses 100 ans

Liège: l'Institut Saint-Laurent fête ses 100 ans
Liège: l'Institut Saint-Laurent fête ses 100 ans - © isllg.be

Une école qui fête ses 100 ans, ça n'arrive pas tous les jours. A Liège, c'est le cas de l'Institut Saint-Laurent qui organise pour l'occasion deux journées d’animations et de retrouvailles les 25 et 26 mai.

Cette école secondaire d'enseignement technique est née dans un contexte douloureux, sur les cendres encore fumantes de la première guerre mondiale, en 1919. Et à l'époque, c'est l'évêque de Liège en personne qui prend la décision de créer cet institut.

«En 1919, on sort de la première guerre mondiale» explique Christian Collette, ancien enseignant et représentant du comité du centenaire. «On sait très bien qu'il y a eu énormément de décès d'hommes, ce qui fait que l'industrie s'est trouvée dans une impasse puisqu'elle se retrouvait avec trop peu de main d’œuvre en quantité mais également en qualité. C'est-à-dire qu'elle n'avait plus le temps de former, comme elle le faisait auparavant, sur le tas, un espèce de compagnonnage. Il fallait donc trouver une autre solution. Et l'autre solution, ça a été de créer les écoles techniques».

L'école Saint-Laurent a donc été créée en raison d'une pénurie de main d’œuvre. Et, ironie de l'histoire, 100 ans plus tard, on est un peu dans la même situation: «Le tronc commun dans l'enseignement secondaire conserve les élèves jusqu'en 4ème. Pour nous, ce sera une catastrophe parce qu'en deux ans, c'est difficile de former de bons techniciens» regrette Christian Collette.

En 1919, à peine 56 apprentis ajusteurs s’étaient assis sur les bancs de l’institut. Ils sont désormais 900 à y suivre des formations, notamment dans les secteurs du métal, du bois, de la construction, de la mécanique automobile, de l'information et bientôt de la logistique.

Pour fêter ce centenaire, une multitude d'activités sont donc prévues ce weekend. Avec, entre autres, une exposition de photos anciennes, une exposition de photos contemporaines ou encore un îlot de retrouvailles pour les anciens.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK