Liège: l'enquête publique démarre pour le nouveau commissariat de Sainte-Walburge

Le commissariat actuel, plusieurs maisons perpendiculaire à la rue Sainte-Walburge
Le commissariat actuel, plusieurs maisons perpendiculaire à la rue Sainte-Walburge - © Google Maps

Ce mardi 16 août débute l'enquête publique relative à la demande de permis d'urbanisme déposée par la Ville de Liège pour la construction du nouveau commissariat du quartier de Sainte-Walburge. Un commissariat dont la police espère qu'il sera achevé fin 2018.

Il sera situé à un bon kilomètre de l'actuel, tout en haut de la rue Sainte Walburge, à l'entrée de Rocourt, là où la nationale 20 cesse de s'appeler "rue Sainte Walburge" et devient "chaussée de Tongres". A l'angle que forme cette route avec la rue du sergent Merx. La rénovation de l'actuel commissariat a été envisagée, puis abandonnée au profit d'une nouvelle construction jugée guère plus coûteuse à long terme et bien plus fonctionnelle par la Ville.

Un renouveau des commissariats

Plusieurs ont été inaugurés ces dernières années et d'autres sont encore prévus ou déjà en chantier. Côté réalisations : il y a eu, en 2009, le nouveau commissariat de Saint-Léonard, puis, l'année suivante, la rénovation des anciens locaux du journal "La Wallonie" pour y déménager le commissariat de Liège-Centre. Depuis 2010 toujours, la police de Liège dispose d'un nouveau centre de maîtrise de la violence et d'un nouveau stand de tir à Grivegnée.

Ont suivi, en 2011, l'ouverture du nouveau commissariat de Grivegnée haut et le déménagement du service circulation rue Natalis, face à l'hôtel de police, puis en 2015, le nouveau commissariat de Chênée et en mai dernier les nouveaux locaux de la brigade canine à Sclessin.

A l'automne prochain s'achèveront les travaux du nouveau commissariat des Guillemins, à l'angle des rues Varin et Lesoinne. Un nouveau commissariat est aussi attendu à Sainte-Marguerite fin 2017. Un autre encore, pour Outremeuse, doit trouver place sur le site de Bavière dans le cadre de sa réhabilitation globale.   

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK