Liège: installation de la nouvelle passerelle sur la Meuse

La nouvelle passerelle prête à être acheminée
La nouvelle passerelle prête à être acheminée - © rtbf.be

Ce sera l'événement spectaculaire de ce week-end à Liège : l’installation de la nouvelle passerelle qui reliera le quartier des Guillemins au parc de la Boverie. Les conséquences pratiques se ressentent depuis mercredi : le quai de Rome est fermé jusque lundi.

Quant à l'opération proprement dite de mise en place de la passerelle, elle a débuté ce vendredi.

La navigation sur la Meuse est interrompue pendant 3 jours. En aval, voilà déjà plusieurs mois qu'à l'Ile Monsin, des ouvriers procèdent à l'assemblage de la charpente métallique, une structure de presque 300 mètres de long.

Ce vendredi, c'est par voie d'eau que les principaux éléments de la passerelle ont été acheminés jusqu'au quai de la Meuse à Liège. Ce samedi, ils seront assemblés en une journée grâce d'énormes grues posées sur des barges -ce qu'on appelle des bigues- installées sur la Meuse.

Porte à faux

Vincent Servais (ingénieur-architecte au Bureau d'études Liégeois Greisch ):"Dans la journée du samedi, nous allons réaliser la principale structure formée des deux premiers tronçons. Le premier tronçon, qui se pose en rive gauche, est le tronçon principal qui fait 140 mètres de long. Ce tronçon a été glissé sur les barges des cheminées à plat donc nous allons, tout d’abord, le redresser. Une fois qu’il aura été redressé, nous allons le lever et puis le positionner pour l’accrocher à ses appuis. Une fois qu’il sera sur ses appuis, nous allons le lâcher. Il va donc être en porte à faux de 110 mètres sur la Meuse comme cela, tout seul. Dans la foulée, le deuxième élément qui fait la connexion par la rive droite, c'est-à-dire par le parc et qui est plus petit puisqu’il s’agit d’un tronçon de 60 mètres, va être acheminé, mis en place et reconnecté au point de clavage".

Depuis la gare des Guillemins, cette passerelle permettra aux piétons, aux cyclistes, aux joggeurs et aux personnes à mobilité réduite de traverser directement le fleuve, pour rejoindre en face, le tout nouveau musée Boverie. Pour ce faire, il faudra encore de nombreux aménagements. Comme l’explique Vincent Servais, "ce que nous devons encore faire après c’est ressouder les éléments entre eux, les protéger de la corrosion, faire les retouches de peinture et ensuite, réaliser le plancher sur lequel on va marcher. Il s’agit d’un plancher en bois. Nous devons également réaliser les finitions qui sont les parachèvements comme les garde-corps et les éclairages qui doivent s’y mettre. Il faut aussi terminer les abords. Donc la clôture du chantier est prévue dans le courant du mois d’octobre".

Un impressionnant chantier qui pourrait être un but de balade ce week-end.

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir