Liège: inauguration officielle de la Tour des Finances

Show laser en soirée, discours des ministres des Finances et de la Régie des Bâtiments l'après-midi. La Tour des Finances de Liège a été inaugurée officiellement ce lundi.

Occupée depuis juillet dernier, sa construction aura duré 2 ans et demi. Une construction qui a un coût: 95 millions. C'est l'opérateur immobilier Fedimmo qui a financé la construction.

La Régie des bâtiments loue l'immeuble annuellement pour le SPF Finances

Une location qui a un prix qui peut paraître énorme: 5,9 millions par an. Pourtant, Johan Van Overtveld, le ministre des Finances, l'affirme, cette tour fera faire des économies : "Ce sont des économies parce que le SPF Finances ici à Liège était, si je peux dire, distribué sur 17 bâtiments, ce qui engendrait des frais énormes. C’est un environnement de travail beaucoup plus agréable et beaucoup plus efficace".

Des loyers en moins ailleurs, des économies d'énergie, des économies de temps aussi et le transfert et la circulation des documents.

Des arguments de façade pas convaincants pour les syndicats

L’immeuble architecturalement superbe cache, selon les syndicats des Finances, les "misères du ministère". Le front commun syndical était d'ailleurs présent en comité d'accueil à l'arrivée des ministres, hier à Liège.

Agnès Pieyns (CGSP Finances Liège) : "C’est un peu le Titanic : une belle façade et un fonctionnement qui n’est plus ce qu’il devrait être. Vous payez toujours autant d’impôts qu’il y a 10 ou 20 ans mais vous n’avez plus le même service. Il y a un manque de personnel. Nous ne pouvons plus remplir les déclarations, il y a des files phénoménales au mois de juin. Il y a des courriers qui sont envoyés aux gens maintenant disant qu’ils n’ont pas rempli leur déclaration. Alors que la déclaration a bien été rentrée mais qu’elle n’a pas encore été scannée. Il y a des notaires qui sont obligés de postposer des actes parce qu’ils n’ont pas reçu à temps les éléments venant du service enregistrement. Ce sont des services aux citoyens qui ne sont pas rendus à temps et correctement. Dans la mesure où il y a moins de personnel pour les contrôles fiscaux et moins de personnel pour faire du recouvrement d’impôts, ce sont autant de moyens qui ne rentrent pas dans le budget de l’État. Cela a un impact sur la sécurité sociale et les budgets de tous les autres départements puisque le département des Finances est celui qui fait rentrer l’impôt dans les caisses de l’État".

Le SPF finances a perdu 6000 agents depuis 2006. Le ministre reconnaît l'effort. Il parle à présent de stabilisation voire d'engagements pour l'avenir.

La Tour des Finances: élément clé d’un nouvel axe urbain

Cette tour de 118 mètres et 28 étages où travaillent un millier de personnes, c'est aussi un élément structurant du paysage liégeois. Comme l'explique Michel Firket, échevin: "C’est un des éléments fort du nouvel axe de la gare à la Médiacité. Il s’agit d’un axe urbain d’environ 1,5 km qui crée de nouveaux liens et des quartiers neufs. Sur l’ancien site de la Tour des Finances un projet a été conçu conjuguant bureaux, logements et un peu de commerces de proximité. La rue des Guillemins reste l’axe privilégié de ce quartier".

Une demande de permis devrait être introduite début de l'année prochaine pour des constructions en 2017.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK