Liège: exercice d'intervention en cas d'attentat terroriste au Kinepolis de Rocourt

Liège: exercice d'intervention en cas d'attentat terroriste au Kinepolis de Rocourt (photo d'illustration)
Liège: exercice d'intervention en cas d'attentat terroriste au Kinepolis de Rocourt (photo d'illustration) - © Google maps

Comme chaque année, le complexe cinématographique liégeois Kinepolis s'est transformé ce jeudi matin en terrain d'exercice catastrophe. L'ensemble des disciplines de secours concernées peuvent ainsi tester le plan d'intervention médical d'urgence et vérifier leurs interactions. C'est également l'occasion pour Kinepolis de tester son plan d'urgence interne.

Le scénario des exercices des années précédentes s'appuyait sur une explosion, suivie d'un incendie avec un fort dégagement de fumée. Celui de cette année était basé sur une situation de nature terroriste. Romain Betz, médecin urgentiste au CHU de Liège, dirigeait l'exercice: "Au vu des actualités récentes, il a été jugé opportun d'opter pour un scénario terroriste. Dans les grandes lignes, c'était une attaque avec des hommes armés avec la nécessité pour les forces de l'ordre de neutraliser assez vite les assaillants et de pouvoir extraire au plus vite les victimes pour leur porter secours. On a joué avec un peu plus de 200 victimes, dont grosso modo la moitié était blessée. Et au niveau des intervenants, toutes catégories confondues, là aussi on parle de plus ou moins 200 à 250 intervenants sur le site".

Et l'exercice s'est bien passé, comme le souligne le médecin urgentiste: "Il a permis à chaque discipline de mettre en œuvre les procédures spécifiques à ce genre de situation. La structure du Kinepolis n'est qu'un terrain de jeu fantastique qui se prête très bien au déploiement de nos interventions. Mais clairement, les procédures de prise en charge pourraient tout à fait être transposées à ce même scénario en d'autres lieux".

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK