Liège : des voleurs de métaux ont à nouveau sévi au Mémorial Interallié de Cointe

Vendredi soir, des voleurs de métaux ont dérobé trois rambardes en cuivre au Mémorial Interallié de Cointe. Ils en auraient sans doute emporté plus si le bruit n’avait pas alerté le concierge. Des rambardes avaient déjà "disparu" dans le passé et, il y a trois semaines, les voleurs avaient entièrement pillé le monument grec du mémorial.

Le président de l’ASBL du Mémorial Interallié de Cointe, Olivier Hamal, est exaspéré : "Il y a quelques semaines, il était prévu l’installation de caméras. Cela ne se fait pas évidemment du jour au lendemain. Mais ce sont des centaines de mètres de rambardes qui ont été volés il y a deux ans ou deux ans et demi. Il y a à peu près un an, ce sont quatorze casques grecs. Le solde des casques grecs, il y a maintenant trois semaines. Et puis maintenant la suite des rambardes s’il n’y avait eu l’intervention du concierge pour appeler les forces de l’ordre. Quand les forces de l’ordre sont arrivées, ils ont pris la poudre d’escampettes. Or, on sait qu’ils viennent par le bas, par la rue Mandeville, et donc il faut prévoir évidemment un certain nombre de véhicules pour les coincer. Tel n’a manifestement pas été le cas et c’est bien regrettable parce que c’était une occasion unique perdue de les arrêter."

Qu’attend-il aujourd’hui des autorités ? "La première chose, c’est sans doute d’enlever ce qui reste. Nous leur dirons également qu’il y a peut-être d’autres choses, à d’autres endroits du site, qui pourraient être mises à l’abri. Et puis enfin de prévoir une stratégie globale d’intervention dans ce type de situations.", répond Olivier Hamal.
 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK