Liège: des trafiquants de produits destinés à la fabrication d'ecstasy condamnés

Liège: des trafiquants de produits destinés à la fabrication d'ecstasy condamnés (photo: Palais de Justice de Liège)
Liège: des trafiquants de produits destinés à la fabrication d'ecstasy condamnés (photo: Palais de Justice de Liège) - © RTBF

Six individus qui avaient été impliqués dans un trafic de produits chimiques destinés à la confection de pilules d'ecstasy ont été condamnés vendredi par le tribunal correctionnel de Liège à des peines allant jusqu'à six ans de prison ferme. Ils avaient notamment fourni les produits destinés à cinq filières différentes de fabrication d'ecstasy aux Pays-Bas.

L'enquête entamée en 2015 avait débouché sur les arrestations d'un Belge et de sept Néerlandais. Ces quadragénaires et quinquagénaires étaient impliqués à des degrés divers dans une exportation illégale de produits chimiques destinés à la confection de pilules d'ecstasy. Plusieurs laboratoires clandestins avaient été démantelés aux Pays-Bas. Cinq filières de production étaient livrées en produits chimiques depuis la Belgique. Un seul de ces laboratoires était capable de fabriquer 20 000 pilules par jour.

L'organisation criminelle aurait fourni à ces laboratoires des produits chimiques par dizaines de tonnes. Les produits chimiques étaient disponibles sur le marché belge mais leur exportation était illégale.

Le principal prévenu était un Belge, un Remicourtois exploitant un manège. Dans ses installations, la police avait aussi découvert un laboratoire de confection de drogue synthétique qui pouvait fournir 200 kilos d'ecstasy par cycle de production. Deux plantations de cannabis d'un total de 1400 plants et qui généraient un bénéfice de 10 000 euros toutes les huit semaines avaient également été démantelées.

Le Remicourtois qui était la figure centrale du dossier, impliqué dans l'organisation criminelle néerlandaise, a été condamné à une peine de six ans de prison. Son complice a, lui, été condamné à cinq ans de prison. Le tribunal a prononcé des peines allant de 250 heures de travail à 30 mois de prison avec sursis contre les quatre autres prévenus. Les débats concernant deux derniers prévenus ont été disjoints. Tous les prévenus condamnés ont écopé d'amende de 6000 euros.

Le tribunal a également confisqué des véhicules, du matériel hi-fi de haute valeur, un lingot d'or, une Rolex et 235 000 euros aux condamnés.

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir