Liège: des services d'orientation pour aider les jeunes à choisir leurs études supérieures

Liège: des services d'orientation pour aider les jeunes à choisir leurs études supérieures (illustration)
Liège: des services d'orientation pour aider les jeunes à choisir leurs études supérieures (illustration) - © Belga

Alors que certains étudiants préparent leur seconde session, d’autres s’apprêtent à se jeter dans le grand bain des études supérieures. Choisir ses études: décision parfois difficile pour ces jeunes fraichement diplômés du secondaire. Pas d'inquiétude, des services d’orientation sont là pour les guider.

A l’Université de Liège, le service d’orientation d’études voit son agenda prêt à craquer en ce début de mois d’août. Nombre d’étudiants le sollicitent. Des jeunes tout juste sortis de leurs humanités, mais pas seulement. Sandrine Wuidart, psychologue d’orientation à l’Université de Liège: “On a des rhétos. Parfois ils rentrent d’une année à l’étranger. On a aussi des étudiants qui préparent leur seconde session et qui réalisent que ça va mal se présenter. Et on en aura encore sans doute après la seconde session!

Deux types d’aide sont proposés: soit deux rendez-vous successifs pour cibler les préférences de l’étudiant avec l’aide d’une conseillère. Soit des permanences où les entrevues sont plus brèves. Celles-ci servent principalement à fixer les hésitations de dernière minute.

Si les jeunes ont souvent mené efficacement les recherches de leur côté, d'autres se noient dans un flou le plus total. Quelques conseils sont alors de mise: Partir de ses centres d’intérêt, essayer de dégager dans ses passions les sujets qui nous intéressent plus que d’autres. Ensuite les préciser de plus en plus”, indique Sandrine Wuidart. “Une autre approche serait de partir de ses attentes professionnelles: est-ce que je me vois plutôt dans un bureau? En train de faire quelque chose de mes mains? Est-ce qu’il y a un objectif qui me tiendrait à cœur? Des valeurs que je voudrais y retrouver?

Si en cours de route, l’étudiant de première année réalise que son choix n’est pas le bon, pas de panique: il peut se réorienter jusqu’au 15 février. Deux conditions à respecter:  l’accord de sa nouvelle section et avoir bien présenté la session d’examen en janvier.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK