Liège: des mesures préventives pour la soirée de rentrée dans le Carré

Liège: des mesures préventives pour la soirée de rentrée dans le Carré
Liège: des mesures préventives pour la soirée de rentrée dans le Carré - © Tous droits réservés

C'est tendu entre le bourgmestre de Liège et les cafetiers et autres professionnels de l’Horeca installés dans le Carré. Ce vendredi soir a lieu la première grosse soirée de la rentrée pour de nombreux étudiants. En raison du beau temps, on en attend entre 4000 à 5000 sur place. Ce qui a incité Willy Demeyer (PS) à prendre des mesures préventives, des mesures qui passent mal.

Par un arrêté de police, le bourgmestre exige ainsi que dans le périmètre du Carré, dès 18 heures ce vendredi soir, tous les mange-debout soient retirés. Il faut se rappeler que par le passé, ce type de mobilier a effectivement servi de projectile entre bagarreurs ou contre la police. Le bourgmestre demande également que les auvents des terrasses soient fermés afin que les caméras de surveillance puissent visualiser correctement les lieux.

Des mesures qui passent mal

Mais ces mesures préventives passent mal auprès des cafetiers et autres professionnels de l’Horeca. Et ces commerçants se déchaînent sur Facebook. Selon l'un d'eux, "le bourgmestre Willy Demeyer veut abattre définitivement le centre-ville !". Et d'ajouter : "Quand des mesures sont prises, on a droit à un recours dans les 60 jours mais, ici, on nous prévient la veille. Cette attitude est tout simplement scandaleuse".

Et Willy Demeyer leur a répondu... via Facebook. Le bourgmestre précise que ces dispositions ont été discutées lors de l'élaboration de la Charte sur la qualité de la vie nocturne. Et que tous ces sujets seront réabordés prochainement dans le cadre de la mise en place du Conseil de la nuit, qui regroupera tous les acteurs du Carré : cafetiers, habitants, police et autorités communales.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK