Liège: début de la réfection des Degrés des Tisserands

Les travaux de réfection des Degrés des Tisserands viennent de débuter
2 images
Les travaux de réfection des Degrés des Tisserands viennent de débuter - © RTBF - Martial Giot

A Liège, le chantier de réfection des Degrés de Tisserands a débuté ce 1er août. Il devrait s'achever l'été prochain. Le budget est de 601 000 euros, dont 285 000 à charge de la Ville de Liège. Ces 120 mètres d'escaliers, constitués de 134 marches, ou degrés, relient la rue Saint-Séverin au Mont Saint-Martin.

L'égouttage et les conduites d'eau et de gaz devant être renouvelés, la Ville a décidé d'en profiter pour rénover les escaliers. Ils seront entièrement pavés et équipés d'une rampe médiane. De quoi encore mieux mettre en valeur ces lieux historiques.

Les Degrés des Tisserands constituent en effet un cheminement très ancien puisqu'il longeaient les remparts de la fin du Xe siècle. L'historien Théodore Gobert rapporte notamment que les Degrés des Tisserands ont autrefois été dénommés Thier Saint-Martin ou Thier des Tisserands. Au Moyen-Age, ils pouvaient être désignés comme la "voie qui monte de la Porte Sainte-Marguerite à Saint-Martin en longeant les remparts à l'intérieur de Liège", par exemple.

La rue a probablement été tracée pour permettre aux habitants du quartier Saint-Séverin d'accéder à la Collégiale Saint-Martin. Le tissage a été pratiqué à Liège depuis un âge très reculé. Les tisserands étaient notamment nombreux à Saint-Séverin et aux environs.

Des archives indiquent que la rue a connu en 1533 sa première modification: un élargissement partiel, grâce à l'expropriation d'un certain Nicolas Pays.

En 1776, la Ville commande à la société Roland une fontaine pour remplacer la pompe publique qui desservait jusque là les habitants. La fontaine, surmontée d'une potale, sera installée en 1783 au deux tiers de la montée. Elle existe toujours.
Est également attesté, le remplacement en 1856 des anciens escaliers à marches irrégulières, formées de cailloux raboteux, par les 134 degrés actuels beaucoup plus favorables à la circulation.

De nos jours, le pied des Degrés des Tisserands est régulièrement souillé par des dépôts de déchets clandestins. Lors des réunions de concertation préalables à la rénovation, les riverains n'ont pas manqué de s'en plaindre à nouveau. L'échevinat des travaux assure que la Ville de Liège partage leurs préoccupations. Une réflexion est en cours pour aménager cet endroit, dans le prolongement de la réfection des escaliers, afin de limiter les possibilités de dépôts clandestins.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir