Liège: cri de détresse pour sauver la maison Rigo

Liège : cri de détresse pour sauver la maison Rigo
Liège : cri de détresse pour sauver la maison Rigo - © DR

"SOS Mémoire de Liège" et "Le Vieux-Liège" ont lancé une pétition pour sauvegarder cet immeuble de style néo-mosan, situé à côté de la Tour des finances. Le bâtiment doit être rasé pour réaliser le nouvel axe urbain Gare-Boverie-Médiacité.

Les deux associations ont lancé une pétition qui a recueilli 4210 signatures. Elles les ont remises ce lundi soir au Bourgmestre de Liège à l'occasion du Conseil Communal. Deux conseillers, Raoul Hedebouw pour le PTB et Quentin le Bussy pour Ecolo, y ont par ailleurs interpellé le Collège Communal pour réclamer le sauvetage de la maison Rigo.

Les témoignages d'une réelle mobilisation, mais d'une mobilisation récente, en contradiction avec les discussions et décisions prises depuis 10 ans, a notamment constaté l'échevin du patrimoine Michel Firket: "Après 10 ans, la détermination du Collège est de faire une esplanade et une fenêtre vers le Parc de la Boverie. Cette volonté reste intacte maintenant il y a une pétition avec, semble-t-il, des propositions. On demande simplement à en prendre connaissance. La concertation est le maître-mot de toute cette procédure. Cela va-t-il changer le regard que le Collège porte sur le dossier ? Je ne pense pas mais on peut amodier le dossier ou récupérer certains éléments intérieurs ou extérieurs du bâtiment de manière à sauvegarder ce qui peut être intéressant sur le plan patrimonial", explique l’echevin.

Et toujours dans le cadre de la création de l'axe Gare-Boverie-Médiacité, le même échevin Michel Firket, interpellé par plusieurs conseillers MR, a indiqué ce mercredi soir au Conseil Communal de Liège, qu'il est désormais prévu que la passerelle qui permettra aux piétons et cyclistes de franchir la Meuse, soit achevée à la mi-avril.

Initialement, son inauguration avait été annoncée pour l'automne 2015. Le délai supplémentaire est dû à un retard de livraison de certains matériaux, a expliqué l'échevin.

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir