Liège: courriers sexistes et anonymes envoyés à deux conseillères Vert ardent

De g à d: Elena Chane-Alune et Caroline Saal, les deux conseillères Vert ardent victimes de courriers sexistes
De g à d: Elena Chane-Alune et Caroline Saal, les deux conseillères Vert ardent victimes de courriers sexistes - © vert ardent

Le sexisme pervers, insidieux n'est pas mort. Entre les blagues salaces et les "tu serais mieux dans ta cuisine", nombreuses sont les femmes qui essuient encore des remarques sexistes. Caroline Saal, la cheffe de groupe Vert Ardent (ECOLO) le sait. Elle n'est pas novice en politique mais cette fois, l'envoi d'un courrier anonyme l'a fait réagir.

Lingerie et photos suggestives

C'est à la mi-mars que tout a commencé. La nouvelle conseillère Elena Chane-Alune reçoit à son domicile un petit paquet. Il est anonyme et il contient de la lingerie. Il y a quelques jours, c'est au tour de sa cheffe de groupe, Caroline Saal, de recevoir un courrier à son domicile. Il contient des photos suggestives de jeunes femmes dans des poses lascives. "Dès le premier envoi, nous avons décidé d'aller faire une déclaration à la police et lorsque le second envoi est arrivé, nous avons directement fait le lien. On est retourné à la police et on a fait un signalement à l'institut de l'égalité homme- femme", explique Caroline Saal.

Pas d'insulte, ni de menace mais la préparation de ces actes (acheter de la lingerie, rechercher des photos) , l'envoi au domicile privé et le caractère anonyme ont choqué les deux conseillères.

Motion au conseil communal

"Pour nous, c'est un envoi à connotation sexiste très clairement qui vise à nous ridiculiser ou à nous délégitimer et nous considérons que ça limite la participation des femmes en politique, que bien souvent elles le gardent pour elles. Nous avons décidé, nous, de ne pas nous taire", ajoute Caroline Saal.

Pour l'instant, ces courriers sans menaces ne sont pas encore considérés comme des infractions. Par contre, en cas de répétition, ce serait du harcèlement. Pour les conseillères, peu importe qui les a envoyés. Il faut surtout que ce type d'agissement cesse. Elles ont décidé de déposer une motion condamnant ces actes sexistes et assurant le soutien du conseil communal aux victimes de tels comportements. La motion sera soumise au conseil communal de Liège lundi.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK