Liège: choriste d'un jour à l'Opéra royal de Wallonie

"Vis ma vie de choriste", c'est un peu ce que proposait ce samedi l'Opéra royal de Wallonie à une petite cinquantaine de personnes.

Dans le cadre des fêtes de la musique, il était en effet possible de prendre gratuitement, en deux groupes, une leçon avec le chef de choeur de l'opéra. Puis, cerise sur le gâteau, de monter sur scène.

Après quelques vocalises, les apprentis-choristes ont appris à respirer correctement par le ventre puis à décrypter une partition en italien, celle des choeurs du Trouvère de Verdi.

Tout le monde peut chanter, c'est ce qu'affirme le chef de choeur de l'ORW Pierre Lodice, "bien sûr. Après, tout dépend du travail que l'on fait, tout dépend des dons que l'on a ou pas. Il y a un travail énorme qui est fait au niveau de la respiration notamment pour pouvoir passer par dessus un orchestre de 80 musiciens. Ça demande une grande puissance, une grande intensité physique."

Le chef de choeur compare d'ailleurs le chant à un sport, il faut de la rigueur, de la discipline, de l'entraînement et une bonne hygiène de vie.

Monter sur scène

Beaucoup étaient novices pour cette leçon de chant. Marc par exemple: "J'aime la voix, j'aime les chanteurs à voix, quelque soit le style. Donc je voulais découvrir, me plonger dans cet univers mais je suis complètement dépassé, largué. Au-delà de la salle de bains et de la cage d'escaliers.. Je crois que je ne suis vraiment pas fait pour le chant!".

"Moi je ne sais pas lire des partitions à la base mais je viens de temps en temps à l'opéra et je me suis dit pourquoi pas", explique Sarah, 27 ans. Et quand on lui demande si elle en ferait un métier, elle éclate de rire: "Si je le voulais là, il y a beaucoup à faire, une montagne de travail.."

Après quelques conseils et répétitions, les choristes d'un jour sont montés sur scène. Il ne manquait que le public...

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK