Liège: ce qui change dans la collecte des PMC

Liège: ce qui change dans la collecte des PMC à partir du 1er décembre
Liège: ce qui change dans la collecte des PMC à partir du 1er décembre - © Intradel

Depuis ce 1er décembre, il y a du changement dans le tri des déchets pour les habitants de la province de Liège. Désormais, on peut en effet déposer davantage de déchets dans les sacs bleus pour qu'ils soient recyclés. Dans certaines communes, un nouveau sac a fait son apparition.

Mais tout dépend en fait de là ou vous habitez.

A Liège et dans les communes alentours

A Liège et dans les communes aux alentours, c'est-à-dire Ans, Grâce-Hollogne, Flémalle, Herstal, Saint-Nicolas et Seraing, pas de nouveau sac. C'est le sac bleu à lui seul qui accueillera plus de contenu. En plus de tout ce que vous y mettez déjà, vous pouvez désormais y déposer en plus une série d'emballages en plastique. Cela va du pot de yoghourt, en passant par la barquette de viande et les films d'emballage de packs de bouteilles jusqu'au tube de dentifrice.

Dans les autres communes

Pour les autres communes, un nouveau sac fait donc son apparition. C'est le sac transparent. Vous avez probablement reçu un bon dans votre boite aux lettres pour recevoir votre premier rouleau gratuit. Il accueille les emballages plastiques souples. Cela concerne par exemple l'emballage des packs de canettes, l'opercule au-dessus des barquettes ou encore les sachets de pâtes et les sacs en plastique. Des sacs transparents qui seront collectés devant votre maison tous les deux mois.

Mais ce n'est pas le seul changement pour les habitants de ces 65 communes. Leur sac bleu accueille également plus de contenu. Les barquettes, raviers, les pots et les tubes sont désormais acceptés. Vos pots de fleurs, votre crème de jour ou encore la barquette vide de champignons y trouvera une place.

Sur une année, 8 kilos de déchets passeront de la poubelle noire au sac bleu pour être recyclés.

Retrouvez toutes les infos sur le site d'Intradel.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK