Liège: bientôt un "corridor vélo" aux abords de l'université

Le corridor Vingt-Août
Le corridor Vingt-Août - © ULiège, droits réservés

A Liège, il y aura bientôt un "corridor vélo" aux abords de l'université, place du Vingt-Août. Une nouvelle piste cyclable, un site propre réservé aux deux roues, depuis le quai au pied de la tour Kennedy jusqu'à la place Cockerill. Le public cible, ce sont évidemment les étudiants et le personnel universitaires.

Des milliers de cyclistes potentiels. Mais ils sont encore assez peu à se rendre à l'université à vélo. Laurent Despy, administrateur de l'ULiège: "On est à 5,6% aujourd'hui mais on sent un frémissement, une augmentation, notamment du vélo électrique. Le tout est de savoir comment on sécurise le parcours et comment on le rend attractif". Et, pour Laurent, Despy, privilégier et promouvoir le vélo, c'est aussi répondre à une autre problématique de l'université, celle de la congestion automobile, que ce soit au centre-ville ou au Sart Tilman.

Compléter les chainons manquants

Au centre-ville, s'ils sont si peu nombreux à enfourcher leur vélo pour aller à l'université, c'est parce que c'est dangereux, et même illégal par endroits. Pour les cyclistes en effet, impossible de respecter le code de la route s'ils veulent se rendre directement à l'université depuis le pont Kennedy. Et en venant de la place Cockerill ou de la rue de l'Université, c'est effectivement risqué. Michel Firket, l'échevin liégeois de la mobilité: "Les traversées sont longues et parfois périlleuses. Les vélos ne trouvent pas leur place, les voitures sont un peu garées n'importe comment. Et donc cette création du corridor Vingt-Août à partir du pont Kennedy est véritablement une agrafe qui met en connexion toute une série de chainons cyclables existants".

Ce corridor vélo devrait être accessible dès l'année prochaine. Il s'agira essentiellement de nouveaux marquages au sol. Le cahier des charges sera voté lors du prochain conseil communal. Coût pour la ville: 200.000 euros.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK