Liège : avez-vous vu Gilles Hardenne (18 ans) ?

Gilles (18 ans) n'a plus donné signe de vie
Gilles (18 ans) n'a plus donné signe de vie - © Laure Hardenne

La famille de Gilles Hardenne (18 ans) originaire de Malmedy est inquiète. Gilles n’a plus donné signe de vie depuis ce lundi vers 15 heures et ce n’est vraiment pas dans ses habitudes.

Le jeune homme est étudiant en ingénieur industriel à Gramme à Liège (HELMO). Il dispose d’un kot rue Saint-Gilles mais lundi matin, il était dans sa famille à Malmedy. "Il nous avait demandé de le conduire à Liège pour aller prendre un verre lundi et il devait rentrer en fin d’après-midi pour aller à son cours de boxe à 19H. C’est en voulant le contacter pour le reprendre à la gare de Verviers qu’on a eu la surprise d’entendre un policier décrocher", explique son papa. En fait, le GSM, le portefeuille et les clés de Gilles ont été retrouvés sur un banc sur les quais près du port de plaisance de Liège et rapportés à la police.

Comptes bancaires vidés

Très vite, Laure, la sœur de Gilles a lancé un appel partagé largement sur les réseaux sociaux. Pour le papa, c’est l’incompréhension :" il prévient toujours, on mange en famille, c’est vraiment pas dans ses habitudes. Il recommençait la boxe après le blocus ".

Pour la famille, la disparition est peut-être liée à ses résultats scolaires : '' il avait soi-disant réussi mais je pense qu’il dissimulait peut-être un échec et qu’il n’a pas osé faire marche arrière pourtant il n’y a vraiment pas de stress par rapport cela ! J’espère qu’il va se ressaisir et donner signe de vie", ajoute le papa.

Toute la famille espère qu’il s’agit juste d’une fugue : "il a transféré ses comptes épargne sur son compte courant mais comme on a retrouvé son portefeuille avec tous ses papiers et cartes, il n’a pas grand chose sur lui".

La police et le parquet de Liège sont chargés de l’enquête. Un avis de recherche a éét publié et il est demandé aux personnes l'ayant vu ou ayant des informations à son propos de prendre contact avec les enquêteurs via le numéro de téléphone gratuit 0800/30.300 ou via Child Focus au numéro 116 000.

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK