Liège: avec une augmentation de plus de 12%, le nombre de minimexés explose

A Liège, le nombre de minimexés a augmenté de plus de 12% en 2015! Le nombre de bénéficiaires du CPAS est passé d'environ 7600 début janvier à environ 8500 début août. Une hausse exceptionnelle due en grande partie à la nouvelle limitation dans le temps des allocations de chômage. Autre constat: une grande partie des revenus d'insertion sociale sont attribués à des jeunes de moins de 25 ans. A Liège, 2200 des minimexés ont moins de 25 ans dont 900 étudiants.

Une hausse liée à la limitation des allocations de chômage

A Liège, la hausse des revenus d'insertion accordés par le CPAS s'explique par une montée générale de la pauvreté depuis des années mais pas seulement. Marie-France Mahy, présidente du CPAS de Liège: "Sur les 942 revenus d'intégration constatés en plus, environ 600 sont directement liés à des exclusions du chômage. Ça fait pratiquement les deux tiers."

4 demandes de revenu d'insertion sociale sur 10 débouchent sur un refus

Mais il y a aussi tous ceux à qui le CPAS refuse le revenu d'insertion. C'est le cas dans quatre dossiers sur 10. "Si les gens ont un revenu suffisant, ils n'ont pas droit à l'aide, si les gens n'ont pas leur résidence habituelle sur Liège, ils n'y ont pas droit non plus. Et enfin, s'ils ne sont pas Belges ou "assimilés belges", ils n'y ont encore pas droit." Selon le CPAS, la proportion de refus de revenus d'insertion sociale n'a pas augmenté ces derniers temps. "C'est quelque chose de relativement constant. Il n'y a pas de durcissement. On utilise toujours les mêmes critères."

L'augmentation de minimexés dépasse parfois les 35% dans certaines communes

Si l'augmentation de minimexés à Liège tourne autour des 12%, elle varie beaucoup d'une commune à l'autre dans la province. Elle se situe en dessous des 10% à Huy et Herstal, autour des 15% à Verviers, 18% à Seraing, 27 % à Waremme et dépasse même les 35% à Fléron et Beyne-Heusay.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK