Liège: après une campagne de recrutement laborieuse, les bureaux de vote ont tous leur président

Liège: après une campagne de recrutement laborieuse, les bureaux de vote ont tous leur président
Liège: après une campagne de recrutement laborieuse, les bureaux de vote ont tous leur président - © PASCAL PAVANI - AFP

Il y a quelques jours, vous avez peut-être vu passer cette annonce sur Facebook: la ville de Liège recherchait activement des présidents de bureaux de votes pour ce dimanche. Une annonce qui a permis de recruter suffisamment de volontaires, en toute dernière minute. Mais cela montre bien qu'il y a un problème: il est difficile de recruter.

Pourquoi ce faible engouement?

La première explication, c'est un désintérêt pour la vie publique. Une personne sollicitée pour devenir président a le droit de refuser. Mais elle doit motiver son refus. C'est Philippe Glaude, le président du tribunal de première instance, qui reçoit ces courriers de réponse: «Il y a certains électeurs qui disent clairement qu'ils sont découragés et dégoutés de la politique» explique-t-il. «Et je crois que la majorité des gens qui refusent, c'est parce qu'ils considèrent que garder leur weekend, c'est plus important que d'être président de bureau de vote».

On peut aussi faire l'hypothèse d'une certaine lassitude. Ce sont souvent les mêmes qui sont contactés. Les magistrats, les avocats, les notaires et les enseignants sont sollicités en priorité. Or, il y aurait une certaine amertume chez les premiers. Magistrats et avocats dénoncent régulièrement le manque de moyens de la justice. Refuser de s'impliquer le jour des élections, ce serait une façon de marquer ce mécontentement.

Deux élections en 7 mois

Et puis on peut aussi rappeler que le dernier scrutin en date remonte à peu de temps. Les dernières élections, les communales, c'était en octobre. D'ailleurs, certains se souviendront peut-être d'une organisation un peu chaotique pour ces communales, de files assez longues avant de pouvoir voter.

Cette fois-ci, il y a plus de bureaux de vote à Liège: de 180, on passe à 249. Ce qui veut aussi dire plus de personnes nécessaires pour encadrer ce scrutin.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK