Liège: 70 manifestants devant le Palais Provincial expriment leurs inquiétudes face à la réforme du dispositif APE

70 manifestants devant le palais provincial
70 manifestants devant le palais provincial - © Erik Dagonnier

La province de Liège craint des retombées négatives de décisions du gouvernement wallon MR-cdH, a indiqué jeudi le député-président Paul-Emile Mottard (PS), à l'occasion de la conférence de presse de présentation du bilan de la législature 2012-2018. Dans le viseur: la diminution du financement des provinces et l'éventualité d'exclure celles-ci du système de subventionnement APE (Aides à la Promotion de l'Emploi).

Le conseil provincial reçoit une délégation des agents provinciaux rassemblés depuis 14h30 devant le palais provincial. Environ 70 personnes sont présentes et manifestent Ceux-ci entendent exprimer leurs inquiétudes vis-à-vis de la réforme du dispositif APE qui pourrait exclure les provinces.

Celles-ci pourraient dès lors ne plus bénéficier d'un financement pour l'engagement de personnel. "Nous espérons, par le dialogue, pouvoir convaincre de la pertinence de l'investissement sachant que la province de Liège est celle qui a le plus investi en la matière avec ses 180 personnes sur les 400 concernées en Wallonie. Si ces aides disparaissent, la réduction de recettes risque, à terme, d'impacter le personnel", a précisé le député-président, insistant sur l'importance de l'institution en tant que pouvoir intermédiaire qui emploie plus de 6.000 personnes, dont la moitié dans l'enseignement, réparties sur le territoire de la province.

 

 

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK