Liège: 60 moutons ont transhumé vers les Coteaux de la Citadelle pour y passer l'été

Liège: 60 moutons ont transhumé vers les Coteaux de la Citadelle pour y passer l'été
Liège: 60 moutons ont transhumé vers les Coteaux de la Citadelle pour y passer l'été - © RTBF

Les moutons ont débarqué à Liège. Ils ont déambulé dans les rues de la ville pour remonter les Coteaux de la Citadelle, véritable poumon vert de 13 hectares à proximité du centre. Cette transhumance était organisée par la ville de Liège qui a choisi l'éco-pâturage pour entretenir et tondre cette zone verte.

A partir de la Place Saint-Lambert, nous avons suivi le troupeau d'une soixantaine de bêtes emmené par le berger Francis Krauth et son chien Obi: "On va essayer de les mobiliser un petit peu sur la route et après on va démarrer. Elles sont hyper stressées, elles se demandent ce qui leur arrive ici. En plus, y'a quand même pas mal de bruit".

Sur les trottoirs, le public est séduit par cette étonnante transhumance urbaine de moutons: "On se demande où on est. C'est assez extraordinaire. Ils essayent de rentrer partout. Je pense qu'ils croyaient que ça aurait été plus facile que ça. C'est superbe".

Garder la végétation rase et empêcher le reboisement des Coteaux

A l'arrivée sur les Coteaux de la Citadelle, une foule accueille les brebis qui retrouvent leur milieu naturel. Avec son ASBL Rosa Canina, la bergère Muriel Van Simaeys s'occupe d'éco-patûrage depuis plus de 20 ans: "Ce sont des moutons locaux, de race Mergelland, c'est un mouton qui est originaire du nord de Liège, de la région de Maastricht-Visé. Pendant tout l'été, ils vont pâturer, ils vont manger l'herbe des Coteaux pour essayer de garder la végétation rase et empêcher le reboisement des Coteaux".

Choisir ces moutons pour entretenir les Coteaux est aussi un choix économique de la ville de Liège selon l'échevin André Schroyen: "Mettre des hommes et des machines dans un milieu complexe, difficile, où les machines ne font pas du bon travail, ça coûtait très cher, et ce n'était pas bon pour la biodiversité".

Après l'été, les moutons retrouveront leur bergerie pour passer l'hiver.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK